Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Controverses environnementales et anthropologies de la nature

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

(EHESS-Marseille, salle de réunion, Centre de la Vieille-Charité, 2 rue de la Charité 13002 Marseille), les 9 décembre 2016, 13 janvier, 10 mars, 12 mai et 9 juin 2017

Qu'il s'agisse de mouvements sociaux autour d’enjeux environnementaux, d'alternatives écologiques, de politiques de conservation de la biodiversité, de processus de recherche et d’expertise face aux perspectives de changement climatique, les questions environnementales sont à la croisée de multiples dimensions de la vie sociale. Dans le cadre de ce séminaire, les problématiques portées par de nombreux acteurs autour de l’environnement, de la nature, du développement durable et de la biodiversité seront analysées à l'aune de différentes disciplines. Un des avantages du point de vue pluridisciplinaire est de contraindre à l’explicitation de notions utilisées comme autant de passeurs ou de médiateurs conceptuels, alors même qu’elles recouvrent des conceptions différentes, voire antagoniques des rapports entre milieux vivants, sciences et sociétés. Dans le but de clarifier les notions, nous croiserons plusieurs logiques d’enquête : l'histoire de la notion d'environnement ; les redéfinitions des politiques de la nature ; les formes d’engagement des questions environnementales dans les controverses et les débats publics ; les enjeux sociaux, économiques et scientifiques de la protection des espaces et des espèces ; l'observation de pratiques « préfiguratrices » de nouvelles formes d'organisations socio-écologiques ; et enfin le point de vue international ou cosmopolitique, avec la redéfinition des rapports Nord/Sud à travers la cause climatique et la biodiversité, mais aussi les enjeux agricoles et énergétiques que l’on peut difficilement dissocier aujourd’hui. Nous prêterons attention également aux différentes pratiques de la nature, aux rapports entre visions globales et constructions locales de l’écologie pratique, tout comme aux discours des médias et au rôle des sciences de la nature et des sciences sociales dans les protocoles de la « bonne gouvernance ».

Vendred 9 décembre 2016, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h : introduction au séminaire. Les enjeux environnementaux entre critique, régulation et alternatives. Ressources, milieux, formes de vie

Vendredi 13 janvier 2017 : Les nouveaux fronts des biotechnologies. Points de vue sur de nouvelles bifurcations

9h30-12h30

  • Francis Chateauraynaud, introduction de la journée
  • Yves Bertheau (directeur de recherche INRA, Muséum National d'Histoire Naturelle) "Les nouvelles méthodes d' "édition génétique" et l'ouverture d'un nouveau cycle de controverses. Après la rupture avec le HCB début 2016, quelles évolutions, quelles perspectives ?"
  • Fabien Milanovic (Sup Biotech Paris) "Le vivant à l’épreuve des biotechnologies : quelles ontologies ? Quelles agentivités ?"
  • Alain Kaufmann (Université de Lausanne, Directeur de l’Interface sciences-société) "Des maladies génétiques orphelines à la médecine personnalisée: entre biosocialités génomiques et biocapital"

14h30-17h00

  • Synthèse et ouverture de la discussion par Marie-Angèle Hermitte (EHESS, CNRS)
  • Discussion générale modérée par Josquin Debaz (GSPR)
Vendredi 10 mars 2017 : «  Les enjeux de la biodiversité : régulations, modes de vie, espaces d’action » 
 
9h30-12h30
  • Bernard Hubert (EHESS, INRA, CNE) «  De la diversité biologique à la Biodiversité, petite histoire d'un concept à une formule » 
  • Valeria Siniscalchi (EHESS, CNE), «  De l’assiette à l’environnement : la biodiversité alimentaire dans les politiques du mouvement Slow Food » 
  • Laura Centemeri (CNRS, CEMS) «  La valorisation de la (bio)diversité dans le « design régénératif » de la permaculture » 
14h30-17h00
  • Krista Harper (UMass - Amherst, enseignante invitée à l’EHESS) «  Urban biodiversity and green spaces in Portugal and US » 
  • Betty Queffelec (Université de Bretagne Occidentale, AMURE) «  Apprendre à compter avec la biodiversité » 
  • Selim Louafi (CIRAD, AGAP) «  Biodiversité, Science et Gouvernance: la construction de la question de la biodiversité comme un enjeu global » 

Vendredi 12 mai 2017 : Résistances, résilience, alternatives

9h30-12h30 :

  • Laura Centemeri (CNRS, CEMS) et Valeria Siniscalchi (EHESS, Centre Norbert Elias) "Formes « péri-capitalistes » de la valeur entre résilience et résistance"
  • Davide Cacchioni (Università di Modena e Reggio Emilia) "Du conflit environnemental à l’expérimentation sociale : cultiver l’alternative en Val de Susa"
  • Florent Berlioux (EHESS, Centre Norbert Elias) "Ethnographie des zones de contact. Fralib, une lutte pour la récupération des outils de production"

14h30-17h00 :

  • Rémi Eliçabe (pour le GRAC, Groupe Recherche Action) "Un éco-quartier exemplaire à l'épreuve du réel. Enquête sur l'habiter à la Confluence"
  • Synthèse et ouverture de la discussion par Francis Chateauraynaud (EHESS, GSPR)

Vendredi 9 juin :

9h30-12h30

  • Francis Chateauraynaud (EHESS, GSPR) "En guise d’intro : De Flamanville à Bure en passant par Hinkley Point"
  • Rémi Barbier (ENGEES, Univ. Strasbourg) "Les embarras de l'acceptabilité"
  • Jean-Michel Fourniau (DEST-Ifsttar et GSPR-EHESS) "La transformation des conflits territoriaux depuis trente ans : formes de contestation, échelles de mobilisation et radicalité de la critique"
  • Frédéric Barbe (AAU, ENSA Nantes) "Les grands projets comme laboratoire de la transition, entre théâtre de l’absurde et réalisme magique"

14h30-17h00

  • Françoise Verchère (CéDpa) "Grands Projets inutiles et imposés : les dysfonctionnements de la démocratie et de la décision publique"
  • Manuel Cervera-Marzal (CSPRP, Univ. Paris 7) "Résister aux grands projets inutiles et imposés. Une grammaire désobéissante et démocratique"
  • Synthèse et ouverture de la discussion par Jean-Michel Fourniau (DEST-Ifsttar et GSPR-EHESS)

Qu'il s'agisse de mouvements sociaux autour d’enjeux environnementaux, d’alternatives écologiques, de politiques de conservation de la biodiversité, de processus de recherche et d’expertise face aux perspectives de changement climatique, les questions environnementales sont à la croisée de multiples dimensions de la vie sociale. Dans le cadre de ce séminaire, les problématiques portées par de nombreux acteurs autour de l’environnement, de la nature, du développement durable et de la biodiversité seront analysées à l'aune de différentes disciplines. Un des avantages du point de vue pluridisciplinaire est de contraindre à l’explicitation de notions utilisées comme autant de passeurs ou de médiateurs conceptuels, alors même qu’elles recouvrent des conceptions différentes, voire antagoniques des rapports entre milieux vivants, sciences et sociétés. Dans le but de clarifier les notions, nous croiserons plusieurs logiques d’enquête : l'histoire de la notion d'environnement ; les redéfinitions des politiques de la nature ; les formes d’engagement des questions environnementales dans les controverses et les débats publics ; les enjeux sociaux, économiques et scientifiques de la protection des espaces et des espèces ; l’observation de pratiques «  préfiguratrices » de nouvelles formes d’organisations socio-écologiques ; et enfin le point de vue international ou cosmopolitique, avec la redéfinition des rapports Nord/Sud à travers la cause climatique et la biodiversité, mais aussi les enjeux agricoles et énergétiques que l’on peut difficilement dissocier aujourd’hui. Nous prêterons attention également aux différentes pratiques de la nature, aux rapports entre visions globales et constructions locales de l’écologie pratique, tout comme aux discours des médias et au rôle des sciences de la nature et des sciences sociales dans les protocoles de la « bonne gouvernance ».

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Sociologie

Intitulés généraux :

  • Francis Chateauraynaud- Modèles sociologiques pour l’analyse des processus de mobilisation
  • Bernard Hubert- Connaissances de la nature et natures de la connaissance
  • Valeria Siniscalchi- Anthropologie des espaces économiques
  • Renseignements :

    Laure Ginod, EHESS, Centre de la Vieille-Charité, 2 rue de la Charité 13002 Marseille, tél. : 04 91 14 07 27, courriel : laure.ginod(at)univ-amu.fr

    Valeria Siniscalchi, valeria.siniscalchi(at)ehess.fr

    Direction de travaux d'étudiants :

    tous les jours de séminaire.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    le séminaire est ouvert aux étudiants de M1 et M2.

    Site web : http://www.gspr-ehess.com/

    Site web : http://centre-norbert-elias.ehess.fr/index.php

    Adresse(s) électronique(s) de contact : chateau(at)msh-paris.fr, jean-michel.fourniau(at)ifsttar.fr, valeria.siniscalchi(at)ehess.fr, bernard.hubert(at)avignon.inra.fr, laucetta(at)gmail.com

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 7 juin 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]