Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Séminaire du CRAL

  • Claudine Cohen, directrice d'études de l'EHESS, directrice d'études de l'EPHE (TH) ( CRAL )
  • André Gunthert, maître de conférences de l'EHESS ( CRAL-CEHTA )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 17 h à 19 h (bd Raspail 75006 Paris), cf. calendrier des séances et salles ci-dessous

  • Lundi 5 décembre 2016 : salle M. & D. Lombard (96 bd Raspail 75006 Paris)
  • Mercredi 4 janvier 2017 : salle 8 (105 bd Raspail 75006 Paris)
  • Lundi 6 février 2017 : salle M. & D. Lombard (96 bd Raspail 75006 Paris)
  • Lundi 6 mars 2017 : salle M. & D. Lombard (96 bd Raspail 75006 Paris)
  • Lundi 24 avril 2017 : salle M. & D. Lombard (96 bd Raspail 75006 Paris)
  • Lundi 15 mai 2017 : salle 8 (105 bd Raspail 75006 Paris)
  • Lundi 12 juin 2017 : salle 8 (105 bd Raspail 75006 Paris)

Ce séminaire est consacré à la présentation des travaux des chercheurs du CRAL. Il est ouvert à tous les étudiants et chercheurs intéressés.

Programme :

5 décembre 2016 : Marielle Macé « Sciences sociales : sciences du style » ?

  • Discutant : Cyril Lemieux

La séance est consacrée à la présentation et discussion de Styles. Critique de nos formes de vie (Marielle Macé, Gallimard, coll. "NRf-Essais", 2016).
Ce livre propose une "stylistique de l'existence", c'est-à-dire une attention aux formes qui animent toute vie (styles, manières, gestes, rythmes, régimes relationnels...) ; il ouvre aussi une réflexion sur la force avec laquelle cette question s'est imposée à la pensée moderne, de Balzac à Canguilhem, Bourdieu, Agamben, toutes disciplines confondues ; il affirme enfin la portée critique qu'acquièrent d'emblée ces questions — le "comment" des vies constituant l'une des arènes où se débattent et se disputent les valeurs de la vie, et où peut s'engager, par conséquent, une réflexion sur "ce à quoi l'on tient".
Cyril Lemieux a accepté d'être le discutant de cette séance ; cela permettra de mettre à l'épreuve l'une des propositions de ce livre : la conviction que les sciences sociales sont des sciences du style, ou plutôt des styles de la pratique, et que littérature et sciences sociales assument une responsabilité commune : la qualification des formes de vie, dans la pluralité irréductible des valeurs qui s'y manifestent, des conflits qui s'y incarnent, des espérances qui s'y engagent.

  • Marielle Macé enseigne la littérature à l'EHESS et à New York University. Directrice de recherche au CNRS, membre des revues Critique, et Po&sie, elle est notamment l'auteur de : Le Temps de l'essai (Belin, 2006), Façons de lire, manières d'être (Gallimard 2011), Styles. Critique de nos formes de vie (Gallimard 2016), et Sidérer, considérer. Migrants en France, 2016 (Verdier, à paraître).
  • Cyril Lemieux est sociologue, directeur d’études à l’EHESS. Un premier volet de son travail est consacré à la sociologie des médias et de l'espace public (Mauvaise presse, 2000, À l'épreuve du scandale (avec D. de Blic), 2005 ; La Subjectivité journalistique, 2010). Un second volet concerne la théorie sociologique ; dans ce domaine, il a notamment publié Naturalisme vs constructivisme? (avec M. de Fornel, 2007) et Le Devoir et la Grâce. Pour une analyse grammaticale de l'action (2009). En marge de ces travaux, C. Lemieux tente de promouvoir la sociologie dans les médias ; il a tenu des chroniques au Monde.fr, à France-Culture, à Alternatives économiques et à Libération, dont certaines ont été regroupées en ouvrages (Un président élu par les médias ?, 2010; La Sociologie sur le vif, 2010).

Vidéo de la séance : http://cral.ehess.fr/index.php?2219

4 janvier 2017 : Esteban Buch : À propos du livre Trauermarsch. L’Orchestre de Paris dans l’Argentine de la dictature
Décembre 1977 : les relations franco-argentines sont en crise à la suite de l’assassinat des deux religieuses françaises proches des mères des disparus. La visite de Daniel Barenboïm et de l’Orchestre de Paris à Buenos Aires en juillet 1980 pose la question du pouvoir critique des musiciens face à cette dictature féroce. Au Teatro Colón, la Cinquième Symphonie de Gustav Mahler, qui s’ouvre sur la Trauermarsch – une gigantesque marche funèbre, où Adorno avait entendu « un cri d’effroi devant pire que la mort » –, fut suivie d’une ovation interminable en l’honneur des musiciens français et de leur chef israélo-argentin, de retour dans sa ville natale après vingt années d’absence. Mais comment l’interpréter ?

  • Discutant : Stéphane Audoin-Rouzeau

Vidéo de la séance : http://cral.ehess.fr/index.php?2247

6 février : Claudine Cohen « Questions de genre dans l’art paléolithique : les anamorphoses du sexe »

Comment aborder le genre en préhistoire ? « L’invisibilité archéologique » des femmes a longtemps été proclamée par les préhistoriens, selon qui il serait impossible d’assigner les vestiges découverts à un sexe ou à l’autre. En conséquence l’assignation des rôles masculins et féminins est longtemps restée largement tributaire d’ idées reçues et de stéréotypes.
Ce séminaire questionnera les modes d’administration de la preuve par lesquels il est devenu possible, depuis plusieurs décennies, de renouveler la vision la différence des sexes dans les différents contextes de la préhistoire occidentale. Il s’attachera tout particulièrement à interroger le corpus des représentations féminines et masculines dans l’art pariétal et mobilier paléolithique, y mettant en lumière la figure de l’ « anamorphose des sexes » et ses possibles significations.
Les travaux de Claudine Cohen portent sur l’histoire et l’épistémologie des sciences de la Vie et de la Terre, notamment des sciences de la préhistoire, ainsi que sur l’étude des rapports entre arts et sciences. Elle est Directeur d’Etudes et membre du CRAL à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, et Directeur d’Etudes Cumulant à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (section des Sciences de la Vie et de la Terre).

Elle est l’auteur notamment de la Femme des origines, Images de la femme dans la préhistoire occidentale, Paris, Belin Herscher 2003, réed. 2013, La Méthode de Zadig : La trace, le fossile, la preuve, Paris Seuil 2011 et  Femmes de la préhistoire, Paris, Belin 2016

6 mars 2017 : Jean-Marie Schaeffer « L’historicité du regard »

24 avril 2017 : Philippe Roussin « Des rapports entre littérature et démocratie (XIXe-XXIe siècles) »

15 mai : Giovanni Careri et Pierre-Antoine Fabre « Champaigne face à Caravage, où comment détourner le regard »

12 juin 2017 : Nathalie Heinich « Une approche sociologique de la notion de valeur »

  • Discutant : François Vatin

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (12 h = 3 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

  • Claudine Cohen- Biologie et société. Arts et sciences de l'évolution (19e-20e siècles)
  • André Gunthert- Histoire visuelle
  • Centre : CRAL - Centre de recherches sur les arts et le langage

    Renseignements :

    séminaire mensuel. Renseignement au CRAL, 96 bd Raspail 75006 Paris, par courriel auprès de Julie Solviche, Claudine Cohen.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    le séminaire est ouvert à tous.

    Site web : http://cral.ehess.fr/

    Adresse(s) électronique(s) de contact : Julie.solviche(at)ehess.fr, Cohen(at)ehess.fr, gunthert(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 6 février 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]