Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Arts, invention, industrie : l'art industriel et ses musées

  • Patricia Falguières, professeur agrégée à l'EHESS ( CESPRA )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Agnès Kalinowski, directrice de recherche au CNRS (TH) ( Hors EHESS )
  • Odile Nouvel, conservatrice honoraire des collections XIXe siècle du musée des arts décoratifs ( Hors EHESS )
  • Sophie Pène, directrice de recherche au CNRS (TH) ( Hors EHESS )
  • Caroline Van Eck, professeur d'histoire et théorie des arts, Université de Cambridge (TH) ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Un jeudi par mois de 18 h à 20 h (salle Claude Fabri de Pereisc, INHA, 2 rue Vivienne 75002 Paris), calendrier ci-dessous

L'objet du séminaire Arts-Innovation-Industrie est l'exploration de la notion d'« arts industriels» et de son champ sémantique, « industrie artistique», « Kunstindustrie », tel qu'il se déploie à travers l'histoire de l'art, l'industrie et les pratiques artistiques dans l'Europe du XIXe siècle jusqu'à nos jours. L’année 2014/2015 et l’automne 2015 ont été consacrés à l’exploration de l’œuvre de Gottfried Semper (1803-1879) dans son contexte européen et se sont conclus sur un colloque international en janvier 2016, à Paris. Une nouvelle étape de l’enquête s’ouvre à la rentrée 2016. Elle a pour objet les musées d’art industriel.

Après une séquence consacrée à l’œuvre de l’architecte et théoricien de l’art Gottfried Semper qu’a conclue le colloque  « L'Industrie de l'art : Gottfried Semper l'architecture et l'anthropologie dans l'Europe du XIXe siècle » les 13 et 14 janvier 2016, le séminaire Arts-Innovation-Industrie sera consacré, en cette année 2017, aux musées d’art industriel.

Les musées d’art industriel constituent un épisode oublié de l’histoire des musées. Pourtant, de Londres à Vienne, de Hambourg à Budapest, ils ont peuplé l’Europe du XIXe siècle et du début du XXe. Relayant les cabinets curieux de l’Ancien Régime comme les Expositions des Produits de l’Industrie, ils ont, selon des modalités diverses que le séminaire se donne pour tâche d’explorer, accueilli les productions de la Technè à l’aube de l’ère industrielle et se sont donné pour mission l’éducation des producteurs comme du public. Les modalités de l’exposition, l’incertain statut des objets exposés, la diversité des systèmes de classification et des fins entre intérêts économiques, espaces nationaux, recherches archéologiques, enquêtes ethnographiques et éducation populaire, enfin les paradoxes contenus dans la notion même d’ « art industriel » constituent les étapes de notre enquête.

2 février : Céline Trautmann, Caroline Van Eck et Odile Nouvel : Les arts industriels : questions de terminologie dans les différentes langues de l’Europe (arts utiles, appliqués à l'industrie, décoratifs, design etc.)

23 février : Tamara Préaud et Céline Trautmann : Collections de porcelaine au XIXe siècle :  Alexandre Brongniart à Sèvres, Gustav Klemm à Dresde.

16 mars : Françoise Mardrus, Anne Dion : Le Louvre, de la Galerie du Bord de l'eau à la constitution du Département des Objets d'art.

27 avril : Céline Trautmann : Les musées d'art industriel dans l'espace germanique.

L’ouvrage de Barbara Mundt, Die deutschen Kunstgewerbemuseen im 19. Jahrhundert (1974) offre un bon point de départ pour étudier les créations successives de musées d’arts décoratifs dans une bonne partie des grandes villes allemandes durant la deuxième moitié du XIXe siècle. De nombreux travaux de détail ont toutefois paru depuis (voir par exemple, pour ce qui concerne Vienne, Peter Noever (éd.), Kunst und Industrie. Die Anfänge des Museums für Angewandte Kunst in Wien, Vienne, 2000) et les archives sont loin d’avoir été entièrement exploitées. Les nouvelles recherches intègrent plus nettement les contacts avec les écoles d’art et d’industrie et mettent plus nettement l’accent sur les échanges avec les musées d’autres pays européens. L’intervention reviendra tout d’abord sur ce panorama pour analyser ces créations de musées comme un aspect non négligeable de l’histoire sociale et culturelle allemande, avant de se concentrer sur le cas du musée de Berlin.

18 mai : Odile Nouvel et intervenant à préciser : Le musée des arts décoratifs. Le Conservatoire des arts et métiers.

1er juin : Patricia Falguières : Technê et art de gouverner. Les instruments du souverain au XVIe siècle.

15 juin : Caroline Van Eck : Le Victoria & Albert Museum et autres musées anglais.

 

Mots-clés : Musées,

Aires culturelles : Transnational/transfrontières,

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (12 h = 3 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

  • Patricia Falguières- Institutions, catégories et disciplines du savoir dans l'Europe de la Renaissance.
  • Centre : CESPRA - Centre d'études sociologiques et politiques Raymond-Aron

    Renseignements :

    en alternance avec le séminaire « Les institutions de l'art : le musée ». Les dates sont annoncées par mailing-list.

    Attention, les dates du séminaire pouvant glisser d'un jeudi à l'autre, il est recommandé de s'inscrire sur la mailing-list : Écrire à artetindustrie-request(at)ehess.fr ou Patricia Falguières : falguier(at)ehess.fr.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous uniquement, contacter les enseignants par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous par courriel.

    Niveau requis :

    licence.

    Site web : http://cespra.ehess.fr/

    Adresse(s) électronique(s) de contact : falguier(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 20 avril 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]