Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Sociologie des élites contemporaines

  • Sylvain Laurens, maître de conférences de l'EHESS (TH) ( CESSP )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mardi de 13 h à 15 h (salle 015, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 17 janvier 2017 au 2 mai 2017. La séance du 31 janvier se déroulera de 9 h à 11 h (salle 015, bât. Le France)

Les séances des 18, 25 avril et 2 mai 2017 se dérouleront en salle BS1_28 (1er sous-sol) 54 bd Raspail 75006 Paris.

Pour la deuxième année consécutive, le séminaire sera consacré à l’actualité des recherches sur la sociologie des élites au niveau international. La sociologie des élites s’est historiquement structurée autour de grandes questions : la circulation et le renouvellement des élites, leur caractère plus ou moins soudé, la constitution d’un éthos ou d’un goût aristocratique et/ou bourgeois, la force des socialisations familiales et scolaires… Mais les travaux contemporains innovent souvent sur le plan de la construction de l’objet, des méthodologies et des modes d’entrée sur le terrain. Alternant analyse collective de textes et interventions de chercheurs confirmés, le séminaire aura pour vocation de prouver la possibilité d’une sociologie de plein droit y compris sur ces terrains réputés difficiles d’accès. L’accent sera mis le plus possible sur la combinaison des approches ethnographiques et socio-historiques.

En fonction des places disponibles, le séminaire sera en priorité ouvert aux étudiant-e-s ayant fait parvenir un pré-projet de recherche en lien (plus ou moins direct) avec cette thématique.

17 janvier 2017 : Introduction. Sylvain Laurens, « Enjeux méthodologiques & retour sur le thème millsien des élites militaires au pouvoir »
Si le séminaire traitera cette année encore de thèmes classiques de la sociologie des élites (le patronat notamment), on soulignera en introduction trois faits marquants. Premièrement l’important renouvellement des méthodes qui affecte l’espace de recherche sur les fractions économiques des classes dominantes. Puis, nous reviendrons sur l’essor actuel de deux thématiques de recherche : d’une part une sociologie des élites militaires au pouvoir et des questions de sécurité (préfigurant peut-être un retour à un point de vue millsien sur les classes dominantes). Et d’autre part, le dynamisme et l’originalité des enquêtes sur les entre-soi élitaires et les métiers de service liés à la mondanité.

24 janvier 2017 : Alexandre Rios Bordes, « Un si discret regard : les officiers du renseignement militaire et la contestation sociale (États-Unis, premier XXe siècle) »

31 janvier 2017 (de 9 h à 11 h) : Bruno Cousin et Sébastien Chauvin, « À quoi servent les grands cercles ? Désintéressement et utilité professionnelle » ; suivi d’une intervention/débat avec Izabella Wagner (prof. invitée, Varsovie) : « Les musiciens d’élites font-ils partie des “élites au pouvoir” au sens de Mills ? »

21 février 2017 : Adrien Allorant, Mathieu Ferry et Jules Naudet, « Vers une sociologie du patronat indien »

28 février 2017 : Philippe Lamy, autour de sa thèse « Le Club de l’Horloge (1974 -2002). Évolution et mutation d’un laboratoire idéologique »

7 mars 2017 : Sophie Pochic, « L’égalité élitiste. Genre et pouvoir dans les organisations »

14 mars 2017 : Thibault Menoux, « Au service des classes dominantes. Les concierges d'hôtels de luxe » & Alizée Delpierre, « Apprendre à travailler chez les riches. Les formations de gouvernante et de majordome en France et à l'étranger »

21 mars 2017 : Maia Drouard, « De la maison de famille au patrimoine national. La production de la croyance patrimoniale. »

28 mars 2017 : Elsa Favier, « Le sexe de la noblesse d'État. Ou ethnographier les rapports sociaux de sexe dans la haute fonction publique »

18 avril 2017 : Cyril Magnon Pujo, « Entre militarisation et privatisation de la décision ? Observer les interactions entre haut-fonctionnaires, militaires et cadres des compagnies de sécurité privée lors de négociations internationales »

25 avril 2017 : Florent Pouponneau, « Quand l’international “sélectionne” ses hommes. La “communauté non-prolifération” au sein de la diplomatie française »

2 mai 2017 : Caroline Bertron, « Pensions de fortunes : Socio-histoire des écoles internationales de Suisse romande »

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Sociologie

Intitulés généraux :

  • Sylvain Laurens- Sociologie des élites européennes. Entre intérêts privés & définitions concurrentes de l’intérêt public
  • Renseignements :

    les étudiants souhaitant suivre ce séminaire sont priés de prendre contact avec l'enseignant par courriel afin de se pré-inscrire.

    Niveau requis :

    le séminaire est ouvert aux étudiants de tous niveaux et aux auditeurs libres.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : laurens(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 5 avril 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]