Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

L’image sociale

  • Barbara Carnevali, maîtresse de conférences de l'EHESS ( CRAL )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e mercredis du mois de 15 h à 17 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 9 novembre 2016 au 24 mai 2017. La séance du 22 mars est reportée au 29 mars (même horaire, même salle)

(Barbara Kruger, 1982)

Le séminaire sera consacré à une tentative de définition et d'analyse du concept d'image sociale, dont nous possédons, par simple expérience de la vie en société, une connaissance pratique, mais qui reste encore peu et mal étudié par la philosophie. Nous nous appuierons sur une approche « esthético-sociale », qui combine les instruments de la théorie sociale avec le champ de connaissances de l’esthétique, entendue aussi bien comme philosophie de la perception sensible que comme philosophie des arts.

Nos analyses porteront plus particulièrement sur :

  • La problématique de l’apparaître humain, inspirée des apports de la phénoménologie et de l’anthropologique philosophique. Ceci nous permettra, d'une part, de nous pencher sur les questions de l'exposition au monde, de l’incorporation et du rôle des sens dans l'interaction sociale, et d'autre part nous amènera à examiner la dimension esthétique de la sphère publique et à aborder la distinction entre apparence humaine et apparence animale.
  • Les dynamiques fondamentales de l'apparence sociale. Ici, notre réflexion sera ponctuée par un questionnement sur la manifestation et la présentation de soi, la mise en scène de la vie quotidienne, la quête de reconnaissance et les conflits qui en découlent, les phénomènes symboliques comme le masque, l’aura et le prestige, l’imitation et la mode ou encore la distinction.
  • Le caractère autonome et ex-centrique de l'image sociale, à savoir sa tendance à s'émanciper du sujet et à s’aliéner, à mener une vie indépendante et incontrôlable. Nous aurons à ce propos l'occasion de nous interroger sur des possibles réactions éthiques et stratégiques : comment se rapporter à cette partie du moi, qui intéresse profondément le sujet mais ne lui appartient pas ? Comment la juger, comment la contrôler ?
  • L’hypothèse « romantique » et sa généalogie moderne. La méfiance à l’égard de l’image sociale, le mythe de l’authenticité, l’opposition métaphysique substance/apparence et profondeur/surface retiendront ici notre attention.
  • La société contemporaine du spectacle, les approches critiques à la question et l’apport spécifique de l’esthétique sociale.

Conférences de Paola Giacomoni (25 janvier), André Gunthert (8 mars), Frederick Neuhouser (24 mai).

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Philosophie et épistémologie

Intitulés généraux :

  • Barbara Carnevali- Esthétique sociale. Théorie et histoire du prestige
  • Renseignements :

    sur rendez-vous.

    Direction de travaux d'étudiants :

    par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Site web : http://cral.ehess.fr/index.php?1146

    Site web : https://ehess.academia.edu/BarbaraCarnevali

    Adresse(s) électronique(s) de contact : barbara.carnevali(at)ehess.fr, barbara.carnevali(at)gmail.com

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 31 janvier 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]