Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Processus de transnationalisation religieuse

  • Stefania Capone, directrice de recherche au CNRS (TH) ( CéSor )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Nathalie Luca, directrice de recherche au CNRS (TH) ( CéSor )
  • Monika Salzbrunn, professeur à l'Université de Lausanne ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mercredi de 14 h à 18 h (salle Alphonse-Dupront, 10 rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris), les 25 janvier, 22 février, 29 mars et 26 avril 2017

Ce séminaire propose une réflexion sur la transnationalisation religieuse. Nous analyserons les processus de délocalisation, au-delà du cadre national étatique, de croyances, rituels et pratiques, qui sont relocalisés dans des espaces réels ou symboliques, le plus souvent au moyen de nouveaux imaginaires et récits identitaires. Ces derniers, révélateurs d'appartenances multiples, sont parfois mis en scène de manière artistique ou musicale lors d'événements religieux, culturels et/ou politiques. Dans ce séminaire, nous interrogerons, à partir d’études de cas émanant de différentes aires culturelles, les étapes et modalités de cette transnationalisation : quel rôle ont les réseaux dans le passage de frontières ? Quels sont les liens avec les processus d’hybridation, de syncrétisme, de créolisation ? Nous nous intéresserons également aux populations de migrants et aux diasporas : comment participent-elles à la reconstruction d’un univers de sens compatible avec les nouveaux enjeux de leur existence (communautaire et individuelle) et capable d'incorporer des pratiques et des modes d'organisation locaux ? Une attention particulière sera enfin accordée aux reconfigurations spatiales et à la réinscription de l’espace sacré dans les nouveaux pays d’implantation. Si les migrants utilisent la religion pour affirmer leur appartenance à plusieurs communautés, ils l’utilisent aussi pour créer des « géographies religieuses » alternatives qui se superposent ou dépassent les frontières nationales.

Ce séminaire bi-situé, entre la France et la Suisse, se déroulera en quatre séances de quatre heures chacune, auxquelles s’ajouteront deux journées d’étude de huit heures, l’une à l’EHESS et l’autre à l’Institut de Sciences Sociales des Religions Contemporaines (ISSRC) de l’Université de Lausanne.

26 avril :

  • Emma Aubin-Boltanski (CNRS/EHESS, CéSor) « Les Qubaysiyat: un mouvement de femmes mystiques sunnites transnational. »
  • Anna Poujeau (CNRS/EHESS, CéSor) « La transnationalisation de l’Eglise syriaque orthodoxe d’Antioche et tout l’Orient ou comment l’exil redéfinit les contours d’une communauté religieuse. »
  • Pierre-Antoine Fabre (EHESS, CéSor) « Le "mépris du monde" : religion et mondialisation »

 

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Renseignements :

par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

les étudiants souhaitant valider ce séminaire devront remettre une fiche de lecture d'une dizaine de pages en lien avec les thèmes présentés durant l'année, en prenant éventuellement en compte leurs propres observations de terrain. Cette fiche comportera au moins trois articles ou ouvrages d'auteurs différents.

Réception :

sur rendez-vous.

Niveau requis :

M1.

Adresse(s) électronique(s) de contact : stefania_capone(at)yahoo.com, luca(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 24 avril 2017.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]