Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Visualités, textualités : phénomènes de transfert en psychanalyse et Medienwissenschaft

  • Franziska Humphreys, lectrice d'allemand ( Centre Georg-Simmel )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Derek Humphreys, maître de conférences à l'Université Paris 13 ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 13 h à 15 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), les 7 novembre, 12 décembre 2016, 9 janvier, 20 février, 13 mars et 24 avril 2017. Journées d'études les 2 et 3 décembre 2016 (détails plus bas)

L’appareil psychique est pour Freud d’emblée et avant tout un système langagier. De quel langage s’agit-il ? Comment ce langage fait-il système ? Quels sont les modes lexicaux et de codification de l’appareil psychique ? À plusieurs moments et à partir de questions différentes, Freud bute sur la question du langage et de son inscription-transcription-traduction-transfert : dans son  rapport au corps, dans l’inscription du biologique dans la culture, dans les échanges entre l’adulte et l’enfant, dans l’interprétation des rêves, dans l’organisation du symptôme, dans le dispositif de la cure. Toutes ces pistes de réflexion convergent dans la notion de la Übertragung (transfert, traduction, transcription). À partir de la notion du transfert comme Übertragung nous nous attèlerons cette année à arpenter les spécificités de cette notion dans les registres différents tel que celui d’un dispositif clinique, le rapport entre l’expérience et sa formalisation théorique et d’une épistémologie de la traduction.

En explorant ses différents registres, ce séminaire de recherche fait partie d’une réflexion transdisciplinaire sur la Medientheorie qui situe le problème de la Übertragung et de son potentiel épistémologique au niveau du transfert des savoirs. La théorie des médias fondée par Friedrich Kittler s’est développée dans un dialogue fructueux avec la théorie française (p.ex. Foucault, Lacan, Derrida, Virilio) sans pour autant avoir trouvé une articulation propre dans le paysage scientifique francophone. Notre séminaire entend questionner ce contre-transfert manqué en plaçant le problème de la Übertragung au niveau d’une intraduisibilité essentielle. Un regard croisé sur l’histoire des institutions universitaires en Allemagne et en France permettra de rapprocher la Medienwissenschaft et la psychanalyse en ce qui concerne leur force de transformation institutionnelle dans leurs pays respectifs. Inspiré par la psychanalyse de Jacques Lacan et le structuralisme voire post-structuralisme des années 1960 et 1970, Friedrich Kittler définit sa Medientheorie comme une philosophie de la contingence qui vise à une mise-en-question de tout discours unifiant et prétendant à une valeur universelle. Dans une approche à la fois éclectique et exigeante, Kittler entend construire une épistémologie du savoir nourrie par une réflexion sur la technique et les medias. Or, en parcourant les textes de Friedrich Kittler, il convient de questionner davantage le caractère proprement « scientifique » affiché par la Medienwissenschaft qui s’est gardée une part de fiction extrêmement productive. Mais si on admet que les enjeux de la Medienwissenschaft ne se ressoudent pas entièrement dans une démarche de formalisation scientifique, comment définir cette part de fiction laissée en friche qui continue de produire ses effets sur le discours scientifique qui veut l’aborder ? Ce qui résiste à sa transformation sans reste en champ de savoir univoque dont la transmission et la traduction seraient assurées, ne la place-t-il pas plutôt du côté d’un phénomène de la Übertragung, d’un geste critique, d’un acte d’interprétation, d’un dispositif d’expérimentation ?

Journées d'études (obligatoires pour les étudiants qui désirent valider le séminaire) : Visualités, textualités. Regards croisés sur la Medientheorie

  • 2 décembre 2016 (de 9 h 30 à 19 h, salle 640, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris)
  • 3 décembre 2016 (de 9 h à 12 h 30, salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris)

Aires culturelles : Allemandes (études),

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

Intitulé général : Langue allemande

Direction de travaux d'étudiants :

pour la validation de ce cours, une présence régulière et un mémoire de 7 à 10 pages sont exigés.

Réception :

l'inscription au cours se fait par courriel auprès d'un des deux responsables.

Site web : https://equus.hypotheses.org/

Adresse(s) électronique(s) de contact : franziska.humphreys(at)ehess.fr, humphreysmanterola(at)univ-paris13.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 10 janvier 2017.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]