Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Royautés. Pouvoir et savoir en monarchie

  • Claire Bosc-Tiessé, chargée de recherche au CNRS ( IMAF )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Pascal Buresi, directeur d'études de l'EHESS, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CIHAM, IISMM )
  • Fanny Cosandey, directrice d'études de l'EHESS (en cours de nomination) (TH) ( CRH )
  • Marie-Laure Derat, directrice de recherche au CNRS (TH) ( Hors EHESS )
  • Elie Haddad, chargé de recherche au CNRS ( CRH )
  • Corinne Lefevre, chargée de recherche au CNRS ( CEIAS )
  • Radu G. Paun, chargé de recherche au CNRS ( CERCEC )
  • Corinne Peneau, maître de conférences à l'Université Paris-Est/Créteil Val-de-Marne ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e jeudi du mois de 14 h à 18 h (salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 10 novembre 2016 au 8 juin 2017

Les séances des 11 mai et 8 juin 2017 se dérouleront en salle AS1_23 (1er sous-sol) 54 bd Raspail 75006 Paris.

L’objectif de ce séminaire est de constituer un groupe de réflexion sur un thème – la royauté – qui a longtemps été au centre des préoccupations des historiens et des anthropologues et qui a récemment connu un renouvellement important. Nous souhaitons rassembler autour de ce thème historien(ne)s, historien(ne)s de l’art et anthropologues travaillant sur les systèmes monarchiques depuis l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle, en faisant la part belle aux spécialistes des mondes extra-européens. Notre perspective comparatiste est fondée sur une attention aux sources particulières et au vocabulaire spécifique à chaque société étudiée.

Le séminaire privilégiera cette année les rapports entre obéissance, révoltes, rejet et adhésion à l’autorité royale. Il mettra l’accent sur les réponses apportées à la définition du pouvoir et à son exercice. La question du rejet ou de l’adhésion aux modalités de gouvernement devra ainsi s’entendre dans en sens très large prenant en compte les différentes formes d’inscriptions face au pouvoir, lesquelles peuvent tout autant relever, par exemple, de l’appropriation ou de la reformulation. Obéissance et révolte peuvent chacune être l’expression de l’acceptation ou du refus d’un modèle complet ou d’une expression particulière de l’autorité royale : entre l’adhésion enthousiaste, la servitude volontaire, la soumission craintive, l’indifférence, la négociation, les propositions de réformes, les actes de résistances, la révolte ouverte ou la déchéance du roi, toute une gamme de comportements politiques peut être saisie. Il s’agira de comprendre la nature du lien qui unit le roi et ceux qui reconnaissent ou subissent son pouvoir et la manière dont ce lien peut faire l’objet de redéfinitions.

Pensé avant tout comme un lieu d’échange, ce séminaire est ouvert aux étudiants de master et aux doctorants.

10 novembre 2016 :

  • Sylvain Destephen (Université Paris-Ouest, Orient & Méditerranée), « Les déplacements du prince dans l’empire romain tardif »

8 décembre 2016 :

  • Pablo Blitstein (Université d’Heidelberg), « Les fondements rituels et scripturaires des institutions monarchiques en Chine »
  • Elie Haddad (CNRS, CRH), « Fidélités et clientèles, révolte et obéissance : la noblesse et le roi des guerres de Religion à l’absolutisme de Louis XIV »

12 janvier 2017 :

  • Anaïs Wion (CNRS, IMAF) : « À qui profite l'alliance avec les évêques coptes ? questions sur une autorité discutée dans l'Éthiopie chrétienne (XIVe-XIXe s.) »
  • Gilles Lecuppre (Université catholique de Louvain-la-Neuve), « Louis de Nevers : la fidélité paradoxale d'un comte de Flandre (1322-1346) »

9 mars 2017 :

  • Radu Paun (CNRS, CERCEC), « Le "pays" ou le prince? Les pétitions des noblesses valaque et moldave auprès du sultan ottoman, XVIe siècle »
  • Gregorio Salinero (Paris 1, IHMC): « Bernardino Maldonado de Guevara, du Pérou à Anvers. Une histoire de vie contre les Monarchies Ibériques »

11 mai 2017 :

  • Pascal Buresi (CNRS, EHESS-IISM), « Gouverner par la peur de Dieu : la taqwa Allâh ? »
  • Stéphane Péquignot (EPHE), « Le “temps de la désobéissance'” dans le royaume de Majorque »

8 juin 2017 :

  • Corinne Lefèvre (CNRS, CEAIS), « Rébellion et résistance : modalités de désobéissance chez les élites politiques mogholes des XVIe-XVIIe siècles »
  • Ali Anooshahr (University of California, Davis), « Loyalty at the age of absolutism : Mirza Nathan’s memoirs at the edge of empire »

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire - Problèmes généraux

Intitulés généraux :

  • Pascal Buresi- Histoire et historicité de la langue arabe et de l'islam (Maghreb, VIIe-XVe siècle)
  • Fanny Cosandey- Figures patrimoniales de la puissance publique dans la France d’Ancien Régime
  • Renseignements :

    par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous uniquement.

    Réception :

    sur rendez-vous uniquement.

    Niveau requis :

    master, doctorat, recherche.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : Claire.Bosc-Tiesse(at)univ-paris1.fr, pascal.buresi(at)ehess.fr, cosandey(at)ehess.fr, derat(at)univ-paris1.fr, haddad(at)ehess.fr, co.lefevre(at)gmail.com, paunradug(at)gmail.com, peneau(at)u-pec.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 4 avril 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]