Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

1917-2017 - Mondes russe, caucasien, centre-asiatique et centre-européen : sources et méthodes

  • Alain Blum, directeur d'études de l'EHESS, directeur de recherche à l'INED (TH) ( CERCEC )
  • Juliette Cadiot, directrice d'études de l'EHESS (en cours de nomination) (TH) ( CERCEC )
  • Isabelle Ohayon, chargée de recherche au CNRS ( CERCEC )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 17 h à 19 h (salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2016 au 19 juin 2017. La séance du 22 mai se déroulera de 15 h à 19 h (salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris)

Ce séminaire méthodologique porte, à la fois sous forme théorique et pratique, sur les sources et les méthodes en histoire et en sciences sociales sur les terrains de l'URSS, de la Russie, du Caucase, de l'Asie centrale et de l'Europe centrale.  Il s’organise selon des thèmes suivis sur quelques séances et couvre un champ chronologique qui va de la période impériale russe à la Russie post-soviétique et à l’Europe post-communiste. Un intervenant différent à chaque séance y  présente ses dernières recherches. Le séminaire donne ainsi à voir l’actualité historiographique et les recherches récentes conduites sur cette vaste zone tout en reflétant les activités et les collaborations internationales du Centre d’études du monde russe, caucasien et centre-européen (CERCEC).

Il sera cette année consacré une fois par mois aux révolutions de 1917, replacées dans une perspective longue. Les intervenants invités travaillant tant les antécédents, le moment 1917 que ses futurs exposeront des recherches originales, des synthèses historiographiques et des travaux en cours, révélant ainsi le renouvellement des recherches sur la question.

7 novembre 2016 : Françoise Mayer (Université de Montpellier), « Jan Palach, anatomie d'une réception »
Le 16 janvier 1969, à Prague, Jan Palach, 20 ans, étudiant, s’auto-immole. Il voulait protester contre l’apathie des Tchèques et des Slovaques face à l’occupation soviétique Il meurt le 19 janvier, des dizaines de milliers de personnes participeront à son enterrement le 25 janvier. Entre 1968 et 1989, on décompte bien d’autres auto-immolations politiques dans l’espace communiste européen. Aucune n’aura l’écho (national et international) de celle de Jan Palach. En revenant sur une chronologie très précise du geste de Palach et de ses effets sociaux et politiques dans les journées du 16 au 25 janvier 1969, Françoise Mayer entend montrer comment s’est imposé le sens politique de cette auto-immolation et comment en particulier ont été produites alors des images qui détermineront les mobilisations ultérieures de son souvenir.

9 janvier 2017 : Anne O'Donnell (New York University), « The value of thingsv: Money and valuation in the Russian revolution, 1916-1922 »
The talk explores the practical implications of the widespread expectation in revolutionary Russia that the advent of a socialist society would result in the eradication of that mundane but essential technology of capitalist exchange : money.  To the Bolsheviks’ surprise, the need for measures and stores of value and units of account persisted, even as the usefulness of actual money, in an era of dire inflation, plummeted. This seminar traces the reckoning with money and value in the policy and practice of key institutions involved in the question of valuation, including the Commissariat of Finance, the Institute for Economic Research, and the State Depository of Valuables, and in the usage of ordinary inhabitants in « Red » and « White » Russia during the revolutions and civil war.

6 mars 2017 : Yanni Kotsonis (professeur à New-York University, professeur-invité à l'EHESS, « Russian Economic Collapse in Historical Perspective, 1913-1920 »
Spécialiste d'histoire russe et soviétique, il témoigne du souci de l'inscrire dans des dynamiques globales et des perspectives historiographiques croisées. Il est l'auteur d'ouvrages importants, Making Peasants Backward. Agricultural Cooperatives and the Agrarian Question in Russia, 1861-1914 (Macmillan, 1999) ; en co-edition avec David Hoffmann, Russian Modernity. Politics, Knowledge, Practices (Macmillan, 2000), et States of Obligation : Taxes and Citizenship in the Russian Empire and the Early Soviet Republic (Toronto, 2014).

20 mars 2017 : William Rosenberg (University of Michigan), «  “Beyond the Great Stories”: Scarcity, Loss, and the Problem of Power in Revolutionary Russia »
The talk will show how the assumptions and prescriptions of the « great stories » failed to account for the effects of scarcity and loss during the Russian revolution.

27 mars 2017 : Natalia Rulyova (Université de Birmingham), « Commemorating the Past / Performing the Present. Television coverage of the Second World War victory celebrations »
Under Putin, post-Soviet military parades and national celebrations of the Soviet victory in the Great Patriotic war have been used as a tool to build a national identity through recurrent, performative and collective acts of mass celebration. The tradition of mass celebrations goes back to the early Soviet period when they were used to establish a new Soviet identity. However, with the help of new technologies, such celebrations have become large-scale regular national media events which are carefully orchestrated. They aim to build a sense of shared past and common identity through collective watching and participation. The paper will show how this has been achieved in the mass media by analysing the Victory Day media events in Putin’s Russia. The paper also asks whether the impact of such mass media events is going to decrease with further fragmentation of audiences in social media.

  • Reading : (with S. Hutchings) (2009) ‘Commemorating the Past/Performing the Present: television coverage of the Second World War victory celebrations and the (de)construction of Russian nationhood’, in Beumers, B, Hutchings, S and Rulyova, N, eds, The Post-Soviet Russian Media: Conflicting Signals (London and New York: Routledge) pp 137-55

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

  • Alain Blum- Sociétés, État, populations en Russie et en URSS
  • Juliette Cadiot- L’empire et les politiques des langues dans l’empire de Russie et en URSS, 1860-1990
  • Centre : CERCEC - Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre européen

    Renseignements :

    par courriel auprès d'un des enseignants.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous auprès un des enseignants.

    Réception :

    sur rendez-vous auprès un des enseignants.

    Niveau requis :

    formation en histoire ou en sciences sociales, connaissances élémentaires du monde russe et soviétique, centre-européen et centre-asiatique.

    Site web : http://cercec.ehess.fr

    Adresse(s) électronique(s) de contact : alain.blum(at)ehess.fr, juliette.cadiot(at)ehess.fr, isabelle.ohayon(at)cnrs.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 9 mai 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]