Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Temps long, ruptures et recompositions sociales dans les Amériques

  • Laurence Charlier, maîtresse de conférences à l'Université Toulouse 2 (LISST-CAS) ( LISST-CAS )
  • Francis Dupuy, professeur à l'Université Toulouse Jean-Jaurès (TH) ( LISST-CAS )
  • Patrick Pérez, maître de conférences à l'École nationale supérieure d'architecture de Toulouse ( LISST-CAS )
  • Gilles Rivière, maître de conférences de l'EHESS (*) ( MONDA )
  • Valérie Robin Azevedo, professeur à l'Université Paris-Descartes (TH) ( Hors EHESS )
  • Isabel Yaya, chercheuse associée au LISST-CAS ( LISST-CAS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Un vendredi par mois (EHESS-Toulouse, Maison de la recherche de l'UTM, allées Antonio-Machado 31000 Toulouse), de septembre 2016 à juin 2017. Calendrier fixé ultérieurement.

L'invasion européenne des Amériques constitua une première forme de mondialisation. Toutefois, elle a été précédée localement par l’articulation de vastes systèmes régionaux qui ont facilité au cours des siècles la circulation des biens, des personnes et des savoirs. Les grands États amérindiens se sont construits sur ces réseaux d’échanges qu’ils ont prolongés, pour certains, par un ressort expansionniste. D’autres groupements sociaux, en particulier dans les Basses Terres d'Amérique du Sud ou dans le Grand Bassin d'Amérique du Nord, sont demeurés à l’écart des grands ensembles constitués. Si l’instauration des empires coloniaux a bouleversé ces réseaux d’interconnexions, elle a favorisé également une recomposition des pratiques sociales faites d’influences réciproques entre les différents acteurs. Nous proposons d’explorer ces mécanismes à partir d’une perspective anthropologique ouvrant sur l’échange pluridisciplinaire. Notre approche se détourne des dialectiques classiques (domination/résistance, oralité/écriture, histoire/tradition) dans l’intention de saisir la complexité des interactions en jeu sur le temps long. Pour cela, nous aborderons un éventail de représentations, de pratiques et de configurations relationnelles à partir de trois axes autour desquels anthropologues, historiens, philologues et archéologues seront invités à présenter leurs travaux :

  1. Les phénomènes religieux et politico-religieux : chamanisme, système des charges, culte des ancêtres, mouvements messianiques.
  2. Les formes de temporalité et de rapport à l’événement.
  3. Les relations d’altérité, notamment entre Hautes Terres et Basses Terres.
  4. Savoirs, transformations et ajustements environnementaux

Mots-clés : Anthropologie,

Intitulés généraux :

  • Gilles Rivière- Anthropologie des sociétés andines
  • Centre : LISST-CAS - Centre d'anthropologie sociale

    Renseignements :

    une fois par mois, le vendredi (dates précisées ultérieurement).

    Adresse(s) électronique(s) de contact : laurence.charlier-zeineddine(at)univ-tlse2.fr, francis.dupuy(at)univ-tlse2.fr, patrick.perez(at)toulouse.archi.fr, gilles.riviere(at)ehess.fr, valrobin(at)free.fr, isbelyaya(at)gmail.com

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 16 juin 2016.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]