Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Anthropologie des mondes de la mode (AMM)

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Jeudi de 10 h à 13 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), les 10 novembre, 8 décembre 2016 et 9 février 2017 (amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail), le 11 mai 2017 (amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail). Deux journées d'études les 21 et 22 mars 2017 (site Pouchet CNRS, 59-61 rue Pouchet, 75017 Paris)

Le séminaire de recherche «Anthropologie des mondes de la mode » (AMM), initié en octobre 2015 dans le cadre des activités de l’IIAC-équipe Lahic, se veut un lieu de rencontre et d’échange, qui vise à réunir chercheurs, étudiants et professionnels, s’intéressant à la mode, entendu ici comme un espace économique, créatif, technologique, professionnel, social, patrimonial et politique, mais aussi comme un espace de mise en scène et de communication des apparences.

Secteur économique, industrie créative, phénomène sociologique, la mode est à la fois plurielle, intemporelle et sans localisation, opérant des allers-retours entre les époques et les cultures, tout en restant attachée à des territoires et des traditions.

Partant du constat qu’aujourd’hui, et particulièrement en France, la mode est le plus souvent interrogée à travers l’œil de l’historien, il nous semble important de revenir sur les travaux en cours consacrés à ce sujet dans d’autres disciplines, et en particulier, l’anthropologie, l’ethnologie, la sociologie, la sémiologie. Il s’agit donc de questionner les mondes de la mode (et du luxe), reflet de la société contemporaine et de ses transformations, sous les angles, technologique (matières innovantes, nouvelles fonctions, capacités données au vêtement), économique (mutation des filières, nouveau positionnement de l’industrie, de l’artisanat, nouvelles consommations), professionnel (corporation et ses rites, réseaux, évolutions des métiers, de la formation, de l’emploi, processus de création, productions), genré (pratiques masculines, féminines, transgenres, unisexes), communicationnel (effet d’Internet, place donnée à la représentation de soi et à l’image de mode), patrimonial et muséal (conservation des savoirs, expositions, productions symboliques)…

Au cours de l’année 2015-2016, année exploratoire, nous avons traité le thème de mode sous l’angle de la migration, de l’art et de la création, de la précarité, de la globalisation et enfin du patrimoine. Deux journées d’étude ont également été consacrées aux « mises en scènes de la mode ». Le succès de cette première année nous a encouragé à poursuivre notre exploration de la thématique et à adosser ce séminaire de recherche au programme des séminaires de l’EHESS.

Le séminaire fera, cette année, de la question de l’objet un axe central. Il placera donc  la culture matérielle au cœur de la réflexion. Mais il nous semble que « Penser l’objet de mode aujourd’hui » comme tout objet d’ailleurs, nécessite une double approche : celle de sa matérialité et celle de son immatérialité. En effet, l’objet est matière et technicité. Il est aussi chargé d’histoires, de mémoires, d’imaginaires, de symboles. Il devient ainsi un témoin privilégié des pratiques contemporaines et des changements sociaux et culturels.

Programme :

PENSER L’OBJET DE MODE AUJOURD’HUI

Séance 1 – La main au regard de la machine. Que reste-t-il pour la main ?

10 novembre 2016, 10h-13h – salle 4, EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris

Dans un monde qui semble vouloir faire la part belle à l’immatériel, que signifie aujourd’hui faire un vêtement ? Comment interroge-t-on la matière, la technique, le travail de la main, celui des machines ? Comment définit-on les métiers, pratiques et usages qui en découlent ? Quelles sont les adaptations, innovations, mutations, évolutions contemporaines qui redessinent les contours des mondes de la mode et en modifient son paysage ?

  • Dr. Dominique Peysson, Art et Sciences des matériaux, Artiste plasticienne et chercheure, EnsadLab Paris « Nouvelles peaux: une relation d’intelligence entre nous et notre vêtement »
  • Nelly Saunier, Artiste plumassière, Maître d'Art, Prix Liliane Bettencourt Pour l'Intelligence de la Main, Chevalier des Arts et des Lettres « De l’oiseau à la plume : quand la matière devient langage et crée un monde d’expression »
  • Marie Schiele, Philosophe en Art et Esthétique, Doctorante contractuelle, Université Paris-Sorbonne, centre Victor Basch « L’art du drapé ou le génie de la main. Etude des thèses de Léon Heuzey »

Séance 2 – Le statut de l'objet de mode. Art ou pas Art ?

8 décembre 2016, 10h-13h – salle 4, EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris

La question des liens entre Art et Mode, et de l’existence même de la Mode au sein de l’Art, est l’une de celles qui ne semblent pas pouvoir trouver réponse. Par à un double regard, celui de la théorie et de la pratique, comment confronter directement la Mode - ses objets, ses créations, ses actes, ses gestes, ses performances, ses représentations, ses mises en image - à l’Art ? Comment théorie et pratique peuvent produire une nouvelle connaissance ? Comment les notions clés du champs de l’Art - statut de l'objet, patrimoine, musée, exposition - peuvent s’enrichir en interrogeant les mondes contemporains de la mode ?

  • Sylvie Marot, Commissaire d'exposition, Auteure, Experte en patrimoine de mode « Exposer la mode »
  • Mathieu Milijavac, Artiste taxidermiste « De l’instant à l’éternité: l’objet de mode à l’épreuve du temps »
  • Kristell Blache-Comte, Anthropologue, Doctorante, IIAC-LAHIC, CNRS, EHESS, Photographe « Photographie de mode et hybridité »

Séance 3 – Mode durable. Quels réseaux ?

9 février 2017, 10h-13h – salle 4, EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris

La mode s’est construite jusqu’à prendre une forme contemporaine hyper-connectée et marquée par de multiples et fortes interdépendances. Ses mondes et chaque dimension qu’elle touche (économie, environnement, consommation, distribution, création, production, politique) s’illustrent et fonctionnent en réseaux. Ces derniers semblent vouloir aujourd’hui s’organiser autrement et déconstruire le système traditionnel de la mode. Quelles sont les mutations qui s’opèrent au sein des réseaux ? Sous quels impulsions et mécanismes ? Quelles sont les actions menées ? Quelle place pour le local ? Quelles sont les nouvelles interdépendances ? Comment penser l’international ? Quelle place pour chacun ? Quelles transformations de l’image de la mode et évolutions des imaginaires s’en suivent ?

  • Dr. Sylvie Ayimpam, Socio-anthropologue, IMAF-Aix-Marseille Université « Crise et mode vestimentaire: quand la fripe rencontre la sape à Kinshasa »
  • Emmanuel Ducourneau, Designer industriel, Anthropologue, The SDS, LAPCOS, UCA, Hermès International, Art Across Frontiers « Vers un design de l’être : tissage et métissage des cultures »
  • Sébastien Kopp, Co-fondateur de Veja « Humain et écosystème »

Journées d’étude franco-japonaises  "La mode comme dialogue entre les cultures. Objet, Média, Interaction, Société."

21&22 Mars 2017, 9h-18h – salle des conférences, site Pouchet CNRS, 59-61 rue Pouchet, 75017 Paris

Journées d’étude communes entre le séminaire “Anthropologie des Mondes de la Mode” (IIAC, LAHIC, EHESS, CNRS, SEF, Paris) et “Transboundary Fashion Seminar 3.2” (Bunka Gakuen University, Tokyo) Langues: Français, Anglais.

Programme des journées à télécharger

Séance 4 – Pratique et symbolique du luxe. Quelles nouvelles lectures du luxe ?

11 mai 2017, 10h-13h – salle 5, EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris

Le luxe ne semble pas en reste en termes de mutation, évolution, remaniement, redéfinition, recherche de nouvelles voies. Comment le luxe se voit-il interrogé aux yeux de nouveaux usages et pratiques de ses objets, de ses marques, et de ce qu’il est intrinsèquement ? Comment l’existence d’internet, la circulation des objets et des supports de communication, en modifient-ils les pratiques ? Comment survivent, disparaissent, changent la symbolique et les mythes prêtés jusqu’à présent au luxe dans le milieu de la mode ? Quelles en sont les perceptions contemporaines ? Ses lectures ? Ses nouveaux usages ? Ses directions ? Quelles en sont les faces cachées ? Comment se construit-il aujourd’hui ?

  • Dr. Valérie Guillard, Marketing, Maître de conférences/HDR, DRM, Université Paris Dauphine « Quel regard les consommateurs de luxe d’occasion portent-ils sur les consommateurs de luxe neuf et inversement ? Une analyse par la théorie de la distinction »
  • Dr. Giulia Mensitieri, Anthropologue, IIAC-LAUM, CNRS, EHESS « Construire le désir et affirmer les hiérarchies : le rôle des objets de luxe dans le économies symboliques et matérielles du travail de la mode »
  • Jean-Marc Chauve, Chargé d’enseignement IFM ; Directeur Mode/Image, International Fashion Academy ; Directeur Général, Imane Ayissi « Le luxe paradoxal : objets pauvres, objets de luxe ? »

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulés généraux :

  • Anne Monjaret- pas d'intitulé par défaut
  • Renseignements :

    le détail du programme et les horaires des deux journées d'études (les 8 et 9 mars) seront précisés ultérieurement. Personnes à contacter : Anne Monjaret ou Kristell Blache-Comte.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous uniquement.

    Réception :

    sur rendez-vous uniquement, réception de préférence après les séances du séminaire, sur le site du séminaire.

    Niveau requis :

    ouvert aux étudiants en master et doctorat, aux élèves et auditeurs libres

    Adresse(s) électronique(s) de contact : anne.monjaret(at)ehess.fr, kristell.blache-comte(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 20 mars 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]