Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

La crise de la financiarisation (1980-…. ?)

  • Jacques Sapir, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( CEMI )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 17 h à 19 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2016 au 13 février 2017

Le séminaire est consacré à l’histoire et à la compréhension de la crise de la financiarisation. La financiarisation s’est développée progressivement depuis les années 1970 sous l’influence d’un rapport de force social entre le patronat et les salariés, d’une domination géopolitique (celle des États-Unis) et d’une dimension purement technique (l’innovation financière qui émerge à partir des accords de la Jamaïque en 1973). Cette financiarisation correspond à une nouvelle étape du développement du capitalisme et elle imprègne les diverses formes que ce dernier peut prendre suivant les pays. Elle correspond au phénomène dit de « globalisation financière ». Mais, ce phénomène n’est pas en lui-même nouveau. Une globalisation financière équivalente avait vu le jour dans les années 1885-1914 avant de se rétracter de manière spectaculaire de 1914 à 1950. Se pose alors la question de savoir ce que cet épisode est susceptible de nous apprendre sur la situation actuelle.

Cependant, depuis le début des années 1990 (et la crise des Saving and Loans aux États-Unis) la financiarisation apparaît comme entrée en crise. Cette crise affecte tant les mécanismes de l’accumulation au niveau national que les relations financières internationales.

Cette crise de la financiarisation est devenue évidente avec la crise financières des années 2007-2009 et les changements qui depuis affectent la planète financière. Le rapport entre les banques et le secteur productif, qui avait déjà été modifié par l’établissement de la financiarisation connaît une nouvelle étape avec le processus d’autonomisation accéléré des activités financières qui se manifeste, entre autres, par des fonctionnements de plus en plus pathologiques (spéculations et fraudes manifestes). Il faut donc en retracer l’histoire, et montrer comment et pourquoi certaines figures classiques de la crise, qu’il s’agisse des formes de cette crise, de l’importance de la dette, sont revenues, ou parfois redevenues, centrales dans les mécanismes de ces crises.

Le séminaire entend brasser à la fois des éléments de l’histoire économique de ces quarante dernières années que des éléments théoriques permettant de comprendre pourquoi la financiarisation s’est largement développée, pourquoi est-elle entrée en crise et pourquoi est-elle condamnée désormais à régresser. L’histoire de la financiarisation se lit à la fois à l’échelle mondiale et à l’échelle nationale.

Mots-clés : Économie,

Aires culturelles : Afrique,

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Économie

Intitulés généraux :

  • Jacques Sapir- Économie des systèmes économiques ex-soviétiques en transition
  • Renseignements :

    secrétariat : Dominique Lebleux, lebleux(at)ehess.fr

    Direction de travaux d'étudiants :

    contacter l'enseignant par courriel : sapir(at)msh-paris.fr

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    licence d'économie.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : lebleux(at)ehess.fr, sapir(at)msh-paris.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 21 juin 2016.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]