Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Lire et éditer Mein Kampf

  • Florent Brayard, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CRH-HHS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Ivan Ermakoff, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( CESPRA )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

3e vendredi du mois de 16 h à 18 h (salle Jean-Pierre Vernant, 8e étage, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 20 janvier 2017 au 16 juin 2017. La séance du 17 février se déroulera en salle 527 (même heure, même adresse). La séance du 20 janvier se déroulera de 14 h à 18 h

Les séances des 21 avril, 19 mai et 16 juin 2017 se dérouleront en salle AS1_24 (1er sous-sol) 54 bd Raspail 75006 Paris.

Mein Kampf, l'ouvrage d'Adolf Hitler publié initialement en deux volumes en 1925 et 1926 et vendu jusqu'en 1945 à une douzaine de millions d'exemplaires en Allemagne, a trouvé récemment une nouvelle actualité : soixante-dix ans après la mort de son auteur, il est entré en 2016 dans le domaine public. À cette occasion, l'Institut für Zeitgeschichte de Munich a publié la toute première et monumentale édition critique de cette source majeure de l'histoire du XXe siècle et une équipe française, sous la direction de Florent Brayard, s'est lancée, en lien avec l'IfZ, dans une entreprise similaire. Car, malgré tout, il faut bien lire Mein Kampf, et même le lire de près, avec attention en dépit de son caractère répulsif, pour mieux comprendre les modes de fonctionnement de l'idéologie nazie et hitlérienne et son articulation avec l'action. C'est ce qu'on se propose de faire dans ce séminaire, conçu sur trois ans, et où l'on invitera, au cours de la première année, les meilleurs spécialistes de ce livre-monstre.

Programme :

20 janvier 2017 : Othmar Plöckinger, « Mein Kampf, History of a book. Genesis - Distribution - Impact » (séance en anglais)
Spécialiste de Mein Kampf dont il a coédité l’édition critique allemande, Othmar Plöckinger est un historien indépendant. Il a publié, en 2006, l’ouvrage de référence sur le sujet : Geschichte eines Buches. Adolf Hitlers "Mein Kampf" 1922-1945 (Munich, Oldenbourg Verlag). En 2016, il a également publié Quellen und Dokumente zur Geschichte von "Mein Kampf" : 1924-1945 et Schlüsseldokumente zur internationalen Rezeption von "Mein Kampf" (Stuttgart, Franz Steiner Verlag). Il est enfin l’auteur de Unter Soldaten und Agitatoren : Hitlers prägende Jahre im deutschen Militär 1918 – 1920 (Paderborn, Schöningh, 2013).

17 février : Roman Töppel, « The sources of Hitler's anti-Semitism in Mein Kampf » (séance en anglais)
Spécialiste du nazisme, Roman Töppel est l’un des coéditeurs de l’édition scientifique de Mein Kampf, publiée en 2016 par l’Institut für Zeitgeschichte. Il vient de publier Kursk 1943. Die größte Schlacht des Zweiten Weltkriegs (Paderborn, Schöningh, 2017).

17 mars : Ewoud Kieft, « Hitlers pragmatism : The Politics of Mein Kampf » (séance en anglais)
Historien et écrivain, Ewoud Kieft est affilié au NIOD (Amsterdam). Il a publié en 2014 Oorlogsenthousiasme. Europa 1900-1918 (Amsterdam, De Bezige Bij) et achève un ouvrage sur Mein Kampf, Het verboden boek: Mein Kampf en de aantrekkingskracht van het nazisme, à paraître chez Atlas Contact en 2017.

21 avril : Wolfram Pyta, « Hitler : l’orateur comme écrivain »
Wolfram Pyta est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Stuttgart. Il est un des grands spécialistes de la république de Weimar sur laquelle il a publié plusieurs ouvrages : Gegen Hitler und für die Republik. Die Auseinandersetzung der deutschen Sozialdemokratie mit der NSDAP in der Weimarer Republik (Düsseldorf, Droste, 1999) ; Dorfgemeinschaft und Parteipolitik 1918–1933. Die Verschränkung von Milieu und Parteien in den protestantischen Landgebieten Deutschlands in der Weimarer Republik (Düsseldorf, Droste, 1996) ; Die Weimarer Republik (Opladen, Leske + Budrich, 2004). Il est également l’auteur d’une biographie de Hindenburg, Hindenburg. Herrschaft zwischen Hohenzollern und Hitler (München, Siedler, 2007) et d’une, plus récente, de Hitler, Hitler. Der Künstler als Politiker und Feldherr. Eine Herrschaftsanalyse (München, Siedler, 2015).

19 mai : Jörg Echternkamp, « L’apogée du nihilisme ? Une interprétation conservatrice du nazisme »
Jörg Echternkamp est Privatdozent à l’université Martin Luther de Halle. Il est spécialiste d’histoire militaire et d’histoire culturelle. Il a publié en particulier Der Aufstieg des deutschen Nationalismus 1770–1840 (Francfort, Campus, 1998), Kriegsschauplatz Deutschland 1945. Leben in Angst. Hoffnung auf Frieden (Paderborn, Schöningh, 2006) et Soldaten im Nachkrieg. Historische Deutungskonflikte und westdeutsche Demokratisierung 1945-1955 (Munich, De Gruyter Oldenbourg, 2014).

16 juin : Séance conclusive

Mots-clés : Nazisme,

Aires culturelles : Allemandes (études),

Intitulés généraux :

  • Ivan Ermakoff- Sociologie historique de la persécution. Acteurs, contextes et organisations
  • Centre : CRH-HHS - Histoire et historiographie de la Shoah

    Adresse(s) électronique(s) de contact : florent.brayard(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 4 avril 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]