Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Savoirs, médecine, technologies à l'époque contemporaine : histoire, anthropologie, sociologie

  • Jean-Paul Gaudillière, directeur d'études de l'EHESS, directeur de recherche à l'INSERM (TH) ( CERMES3 )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 11 h à 13 h (salle 9, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2016 au 20 février 2017. Le 6 février séance de 9 h à 11 h (salle 8) ; puis de 11 h à 13 h (salle 9). La séance du 20 février se déroulera en salle 5

L’histoire des maladies est souvent racontée sur le mode de l’histoire « bataille » : une date, un savant, un traitement. Pourtant, les savoirs de la maladie sont divers, leurs effets sanitaires sont souvent controversés, déterminés par le jeu des normes, des intérêts et des pouvoirs. Pour rendre intelligible cette histoire, il importe de varier objets et niveaux d’analyse, de lier études locales et approche plus globales. Il faut s’intéresser aussi bien au travail de laboratoire qu’aux dispositifs de la pratique médicale, explorer les pratiques industrielles, suivre les interventions des institutions sanitaires publiques ou privées ou analyser les relations entre biomédecine et cultures médicales extra-européennes.

Le séminaire fonctionnera comme introduction à la nouvelle historiographie des relations entre production de connaissances, médecine, innovation technique et gouvernement de la société. On y  discutera en particulier de trois phénomènes caractéristiques de la période contemporaine. Le premier est la place croissante prise par les objets de la biologie – microorganismes, gènes, cellules ou macromolécules – tant dans la recherche sur les causes et le cours des maladies que dans la médecine de routine. Le second phénomène est l’industrialisation et la commercialisation des biens médicaux, en premier lieu des agents thérapeutiques. Si, à la fin du XIXe siècle, le médicament était un produit artisanal, non brevetable, préparé par un professionnel formé aux recettes de la pharmacopée, un siècle plus tard, il était devenu une marchandise standardisée, sélectionnée au laboratoire selon des processus brevetés par de grandes entreprises opérant sur des marchés fortement régulés et rendus solvables par des systèmes nationaux d’assurance. Le dernier phénomène, auquel le séminaire portera une attention privilégiée, est la globalisation de la santé et le fait que les formes de médecine scientifique associées à la clinique, au laboratoire ou à l’étude des populations ont, depuis le début du XIXe siècle, ont une place centrale dans les technologies de gouvernement colonial puis postcolonial, elles sont aussi le produit des circulations de savoirs, de biens et de personnes qui font de « l’Est dans l’Ouest » un trait fondamental de leur histoire.

Aires culturelles : Asie, Europe,

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire des sciences

Intitulés généraux :

  • Jean-Paul Gaudillière- Histoire des sciences de la vie au XXe siècle, dans leurs rapports avec la médecine et l’industrie
  • Renseignements :

    contacter Jean-Paul Gaudillière par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous uniquement.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : gaudilli(at)vjf.cnrs.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 6 mars 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]