Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Les enjeux d'une anthropologie historique des savoirs : problèmes, objets, écritures

  • Christian Jacob, directeur d'études de l'EHESS, directeur de recherche au CNRS (TH) ( AnHiMA )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Jeudi de 16 h à 18 h (INHA, salle P.-J. Mariette, 2 rue Vivienne 75002 Paris), du 3 novembre 2016 au 22 juin 2017

Depuis plusieurs années, un champ d'études nouveau s'est développé au carrefour des humanités et des sciences sociales, repensant les divisions traditionnelles entre sciences, techniques et croyances, entre théories et pratiques, entre sociétés avec et sans écritures, pour construire et explorer un nouvel objet: les savoirs humains. Anthropologues, sociologues et historiens s'attachent à comprendre les modes d'élaboration, d'objectivation et de diffusion des savoirs dans les sociétés et les communautés qui y coexistent, à repérer et à analyser les pratiques, les artefacts, les modes de pensée qui produisent ces savoirs.

Ce courant de recherche, ouvert au comparatisme, est indissociable d'une forte réflexivité, tant sur l'histoire et les méthodes des disciplines qu'il traverse, que sur nos propres pratiques de chercheurs aujourd'hui, en une période de mutations technologiques qui affectent notre rapport aux savoirs et à l'information, à la lecture et à l'écriture, aux données et à leur interprétation, et plus généralement aux dimensions temporelles, spatiales et sociales de l'activité savante.

Le séminaire croisera ces fils réflexifs, critiques et historiographiques dans une double perspective : 

  • situer l'anthropologie historique des savoirs au coeur  des sciences sociales d'aujourd'hui, en explorant certaines des problématiques, des concepts, des outils  méthodologiques susceptibles de renouveler et d'élargir les approches actuelles. Un premier ensemble de séances croisera les questionnements théoriques et des études de cas situées dans différents contextes culturels, dont l'Antiquité classique ;
  • évaluer les apports critiques et méthodologiques des humanités numériques et faire oeuvre de prospective en définissant de nouvelles formes d'écritures, collectives et dynamiques, reposant sur les possibilités de l'édition numérique. Comment articuler séminaire et laboratoire virtuel, édition de sources premières et écritures interprétatives, études de cas et surplombs épistémologiques, publication et fluidité évolutive de la pensée à l'heure des humanités numériques ?

Le séminaire encouragera des expérimentations de travail collectif en ligne, pour accompagner et nourrir le développement des Lieux de savoir numériques.

2 mars : Pierre Vesperini (chercheur post-doc) "Recherches en cours autour des usages antiques et modernes du de rerum natura de Lucrèce”

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie historique

Intitulés généraux :

  • Christian Jacob- Histoire comparée des pratiques et des traditions de savoir
  • Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous par courriel.

    Niveau requis :

    pas de pré-requis.

    Site web : http://lieuxdesavoir.hypotheses.org

    Adresse(s) électronique(s) de contact : cmjacob(at)wanadoo.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 28 février 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]