Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Réécrire le passé colonial : enjeux contemporains des collections de musée

  • Felicity Bodenstein, postdoctorante, musée du Quai Branly ( Hors EHESS )
  • Benoît de L'Estoile, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CMH )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Damiana Otoiu, maîtresse de conférences à l'Université de Bucarest ( Hors EHESS )
  • Dominique Poulot, professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (TH) ( Hors EHESS )
  • Laurella Rinçon, ‎conservatrice du patrimoine au ministère de la Culture et de la Communication ( Hors EHESS )
  • Anna Seiderer, maîtresse de conférences à l'Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis ( Hors EHESS )
  • Margareta Von Oswald, doctorante à l'EHESS ( CMH )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e lundi du mois de 10 h à 13 h (salles et adresses ci-dessous), du 14 novembre 2016 au 12 juin 2017

  • Lundi 14 novembre 2016 : salle Georges-Perrot (INHA, 2 rue Vivienne 75002 Paris)
  • Lundi 12 décembre 2016 : salle Georges-Perrot (INHA, 2 rue Vivienne 75002 Paris)
  • Lundi 9 janvier 2017 : salle Georges-Perrot (INHA, 2 rue Vivienne 75002 Paris)
  • Lundi 13 février 2017 : Musée du Quai Branly - Jacques Chirac, salle 2 (sous-sol), 37 Quai Branly 75007 Paris
  • Lundi 13 mars 2017 : Salle R2-02, Centre Maurice Halbwachs, Université de Rercherche Paris Sciences et Lettres, 48 bd Jourdan 75014 Paris
  • Lundi 24 avril 2017 : Musée du Quai Branly - Jacques Chirac, salle 2 (sous-sol), 37 Quai Branly 75007 Paris
  • Lundi 22 mai 2017 : La Colonie, 128 Rue la Fayette 75010 Paris
  • Lundi 12 juin 2017 : salle 11 (105 bd Raspail 75006 Paris)

Ce séminaire portera sur les formes de réécriture, de renégociation et de réappropriation contemporaines des collections constituées pendant la période coloniale, sur le continent africain, et qui sont depuis lors conservées dans des institutions muséales. Ces collections comprennent les objets ethnographiques ainsi que des archives écrites et visuelles, acquises ou produites par ou pour les musées.

Aujourd’hui ces collections, constituées entre la fin du XIXe et la première moitié du XXe siècle génèrent questionnements et tensions. Elles sont perçues comme des butins de guerre à partir desquels les vainqueurs écrivent l’histoire des vainqueurs (Benjamin) et reflètent des pratiques savantes qui ont été remises en cause depuis. Collectées dans un but scientifique, religieux et/ou politique et marchand, elles portent l'empreinte d’un passé conflictuel qui tend parfois à se figer dans une lecture manichéenne de l’histoire. Dans ce séminaire, nous observons les enjeux dont ce passé et son héritage épistémologique, politique et économique est investi aujourd’hui dans le champ des pratiques sociales, scientifiques, curatoriales et artistiques.

Par qui, comment et pour qui ce passé est-il écrit et négocié aujourd’hui ?

L’invitation de chercheurs, de commissaires d’expositions, d’artistes permettra d’aborder ces pratiques et ces processus dans une perspective pluridisciplinaire, ouvrant le dialogue sur les défis et les potentiels que ces objets et ces documents offrent à la recherche aujourd’hui.

Les séances porteront sur les sujets suivants :

  • Séance 1 : Séance d’introduction: le musée au défi des héritages coloniaux (14.11.2016)
  • Séance 2 : « Décoloniser le musée » : repenser les savoirs institutionnel (12.12.2016) 
  • Séance 3 : Le retour des « choses » et des « ancêtres » (09.01.2017)
  • Séance 4 :  Exposer les héritages coloniaux (13.2.2017)
  • Séance 5 :  Muséographies de l’immatériel (13.3.2017)
  • Séance 6 :  Du marché au musée (24.4.2017) 
  • Séance 7 :  Pratiques artistiques et anthropologie (22.5.2016)
  • Séance 8 : Recherche participative dans les collections : “communautés sources” et “diasporas” (12.6.) 

Mots-clés : Musées,

Aires culturelles : Afrique,

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (8x3 h = 24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

  • Benoît de L'Estoile- Anthropologie politique
  • Centre : CMH - Centre Maurice-Halbwachs

    Renseignements :

    chaque session sera introduite par deux chercheurs en charge de la séance. Les interventions des invités durent respectivement une trentaine de minutes. Pour valider le séminaire, les étudiants choisissent une séance qu’ils préparent et de laquelle ils font un rapport écrit.

    Le séminaire se conclura par une journée d’études.

    Le séminaire est proposé en lien avec le projet de recherche Museums and Controversial Collections. Politics and Policies of Heritage‑Making in Post-colonial and Post-­socialist Contexts, financé par l’Agence Roumaine de la Recherche (2015-2017): http://www.nec.ro/research-programs/uefiscdi-cncs/te-projects/current/museums. Il s’inscrit dans l’axe de recherche du Centre Maurice-Halbwachs sur l’anthropologie des héritages coloniaux.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : reecrirelepasse(at)gmail.com

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 9 mai 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]