Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Du récit vernaculaire à la narration anthropologique

  • Alban Bensa, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( IRIS )
  • Thierry Bonnot, chargé de recherche au CNRS ( IRIS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mercredi de 11 h à 13 h (salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 9 novembre 2016 au 31 mai 2017. La séance du 11 janvier se déroulera en salle 7, les séances des 18 janvier et 22 février se dérouleront en salle 8 (105 bd Raspail 75006 Paris). Changements de salle en mars 2017, cf. ci-dessous

  • Mercredi 15 mars 2017 : salle 7 (105 bd Raspail 75006 Paris)
  • Mercredi 22 mars 2017 : salle 8 (105 bd Raspail 75006 Paris)
  • Mercredi 29 mars 2017 : salle 4 (105 bd Raspail 75006 Paris)
  • Mercredi 19 avril 2017 : salle 13 (105 bd Raspail 75006 Paris)

Les interlocuteurs de l’ethnographe sur le terrain, les gens du lieu, proposent des énoncés, soit spontanément, soit en réponse à la question de l’enquêteur. Puis, à partir des histoires qu’il a entendues là-bas, l’ethnographe produit d’autres histoires, plus ou moins savantes, en forme de monographies, d’enseignements et d’interprétations, autant d’échos de ce qui lui fut dit ou de ce qu’il ou elle a cru entendre ou comprendre. Nous nous proposons de reprendre ce parcours des signifiants, leur transmission, transformation, voire altération, au fil de la chaîne et de questionner les conditions conjoncturelles, historiques, théoriques de construction de tous ces récits, indigènes et académiques.Le séminaire explorera donc à la fois les pratiques de l’interlocution qui permettent la notation ou l’enregistrement des récits, les usages qu’en font les chercheurs et finalement les formes que prennent leur expression savante qu’il faut bien, elle aussi,  considérer comme une mise en récit, voire en intrigue.L’articulation entre les formes et le fond, entre les narrations par les acteurs de l’histoire, ses témoins ou leurs descendants et l’anthropologie ou l’histoire établies à partir de ces « données » dites ou écrites, sera explorée en questionnant les textes d’ethnologie, de sociologie, de philosophie ou d’histoire qui nous aident à comprendre ces divers usages du passé.

Mots-clés : Anthropologie,

Aires culturelles : Europe, Océanie,

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulés généraux :

  • Alban Bensa- Sociétés océaniennes et questionnement du politique
  • Renseignements :

    par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    mercredi de 14 h à 15 h, 105 bd Raspail, bureau 10, 75006 Paris.

    Réception :

    sur rendez-vous par courriel.

    Niveau requis :

    master 1.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : bensa(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 22 mars 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]