Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

De la pratique à la théorie. Comptes et mesures des marchands en Mésopotamie et en Europe de la Renaissance

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 15 h à 19 h (salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris), le 24 octobre ; puis (salle 9, 105 bd Raspail 75006 Paris) les 7 et 21 novembre, 12 décembre 2016, 9 et 23 janvier 2017 ; et (salle 10) le 13 février 2017

Nous essayerons de comprendre la transformation des pratiques des marchands en arts du négoce en étudiant leurs traces dans les calculs et les mesures. S'agissant de relations entre les êtres humains fondées sur des choses, les traces sont nombreuses : les biens, qu'ils soient des denrées agricoles ou des artefacts, devaient être produits et transportés; il fallait les mesurer avant et après le trajet. À ces gestes concernant les choses, en amont et pendant la transaction, s'ajoutaient les gestes concernant les êtres humains: contrats, registres et comptabilités.

Ces pratiques ne naissent donc pas en tant qu'échange de biens selon des systèmes de valeurs préétablis, dans un cadre économique précis, que ce soit un échange entre deux individus ou entre deux cités. Mais elles se constituent en une structure de plus en plus définie et articulée, une rationalité pratique, qui s’exprime à travers plusieurs actes comme par exemple écrirecalculerpeser, mesurer, contrôler, estimernormer et qu’il appartient à l’historien de restituer. Cette tâche nécessite, d’une part, de repérer et d’étudier leurs traces matérielles à travers les différents types de sources épigraphiques, archéologiques, manuscrites et iconographiques et, d’autre part, de prendre conscience que les Anciens et les gens de la Renaissance eux-mêmes s’interrogeaient sur ces traces matérielles et sur les procédés de leurs savoirs, les organisant dans une écriture et une rhétorique. Les arts du négoce s’inscrivent donc dans cette relation complexe entre les pratiques marchandes, les arts de penser, les différentes formes de rhétorique et la culture matérielle. Ce séminaire se propose d’explorer les procédés, les expressions et les motivations des arts du négoce à travers plusieurs études de cas de l’Antiquité et de la Renaissance.

Aires culturelles : Asie, Europe,

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire des sciences

Intitulés généraux :

  • Grégory Chambon- Savoir et culture matérielle au Proche-Orient Ancien (IIIe-Ier millénaire av. J.-C.)
  • Giovanna C. Cifoletti- Savoirs mathématiques et arts de penser à l'époque moderne
  • Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous pris par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous pris par courriel auprès des enseignants.

    Niveau requis :

    ouvert.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : cifolet(at)gmail.com, gregory.chambon(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 24 janvier 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]