Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Les mutations de l’espace kurde : institutions, acteurs, représentations

  • Adnan Celik, doctorant à l'EHESS ( CETOBaC )
  • Hardy Mède, docteur en science politique ( Hors EHESS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er et 3e jeudis du mois de 18 h à 20 h (salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 3 novembre 2016 au 15 juin 2017. Pas de séance le 20 avril. La séance du 4 mai est reportée au 22 juin.

Les séances des 18 mai, 1er et 15 juin 2017 se dérouleront en salle AS1_24 (1er sous-sol) 54 bd Raspail 75006 Paris. La séance du 22 juin 2017 se déroulera en salle AS1_23 (1er sous-sol) 54 bd Raspail 75006 Paris.

Ce séminaire se veut un lieu d’échange critique sur les mutations qui s’opèrent dans l’« espace kurde », compris à la fois comme un espace physique et un espace métaphorique (où les acteurs kurdes sont susceptibles d’interagir sur le cours des évènements au-delà des limites géographiques). Il s’agit donc d’étudier les multiples dimensions de l’espace kurde en réunissant des chercheurs travaillant sur des phénomènes ancrés, peu ou prou, dans un contexte national pour mettre en perspective leurs terrains et rendre compte de la densification des interactions transfrontalières qui structurent l’espace kurde et les représentations que l’on s’en fait.

Pour ce faire, le séminaire prêtera une attention particulière aux travaux à caractère transversal et au dialogue interdisciplinaire dans l’objectif de faire intervenir une variété d’outils méthodologiques et de ressources (entretiens, observations ethnographiques, archives, presse, vidéos, images, etc.) et de croiser plusieurs échelles d’analyse (macro et micro-social, infra et supra-étatique). Cette approche devrait nous permettre d’appréhender les phénomènes sociaux dans leur complexité, en s’intéressant aux logiques institutionnelles, aux stratégies élaborées par les acteurs contestataires kurdes, aux dynamiques régionales, pour rendre compte de l’évolution de l’espace kurde dans toutes ses dimensions.

Programme :

3 novembre 2016 : « Art et subalternité kurde. L’émergence d’un espace de production subjective et créative entre violence et résistance en Turquie », docteur, hôte académique à l’Université de Genève.

17 novembre 2016 : « Le mouvement des femmes kurdes en Turquie: quels acteurs, quelles priorités? », Lucie Drech, doctorante, membre associé au CETOBAC-Ehess.

1er décembre 2016 : « Trajectoires partisanes et contrôle territorial : le cas des dynamiques politiques et communautaires de la bataille de Mossoul », Arthur Quesnay, doctorant, membre associé au CRPS-CESSP, l’Université Paris.

15 décembre 2016 : « L’engagement militant dans l’espace kurde : genèse, formes, enjeux », Massoud Sharifi Dryaz, docteur, membre associé au CADIS-Ehess

5 janvier 2017 : « La globalisation vue du Kurdistan irakien : saisir une société en pleine transformation », Gérard Gauthier, doctorant, membre associé à l’IIAC-Ehess.

19 janvier 2017 : « L'économie au service de l'Etat-nation. Question kurde et patronat en Turquie du Sud-Est », Nicolas Ressler Fessy, doctorant, membre associé à l’AMiMo, l’Institut Français de Géopolitique, Université Paris VIII.

2 février 2017 : « Repenser les frontières turco-syrienne et syro-irakienne à la lumière de l'histoire sociale, hier (1920-1946) et aujourd'hui (2012-2016) », Jordi Tejel, professeur en histoire à l’Institut de hautes études internationales et du développement- Genève.

16 février 2017 : « Autonomie économique au Kurdistan irakien », Cyril Roussel, chercheur associé au CNRS-GREMMO.

2 mars 2017 : « S’imposer comme pouvoir. Le PKK et la gestion des populations », Olivier Grojean, maître de conférences à l’Université Paris 1, CRPS-CESSP

16 mars 2017 : «Des marges aux frontières : les mutations de l'espace kurde pré-moderne», Boris James, docteur en histoire et responsable de l’antenne de l’Institut français du Proche-Orient à Erbil-Irak.

20 avril 2017 : séance annulée

4 mai 2017 : « Redéfinition des relations villes-campagnes par le mouvement kurde de Turquie (entre idéologie et pratiques administratives et politiques)», Clémence-Scalbert, maître de conférences à l’Université Exeter.

18 mai 2017 : « Au-delà des temps de l’enquête : du silence à la parole, é-prouver « son » terrain. Retour sur une enquête en immersion menée auprès des résistantes kurdes en contexte de violences politiques (2015-2016).», Sarah Guillaume, doctorante à l’Institut d’études politiques-Bordeaux.

1er juin 2017 : «Istanbul, grande métropole kurde? Retour sur un lieu commun ambigu», Jean-François Pérouse, politiste et directeur de l’Institut français d’études anatoliennes-Turquie.

15 juin 2017 : Intervention double : « Regard croisé sur la diaspora kurde en Finlande et en France », Mari Toivanen, postdoctorante au CADIS-Ehess.  Et « Comment interpréter une revue dans l'espace littéraire kurde ? Quelques pistes de lecture», Serdar Ay, doctorant à l’Inalco.

Mots-clés : Sociologie politique,

Aires culturelles : Musulmans (mondes),

Adresse(s) électronique(s) de contact : hardymede(at)yahoo.fr, adnan.celik(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 10 avril 2017.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]