Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Séminaire du Centre Edgar-Morin - IIAC

  • Sophie Bobbé, chercheure associée ( IIAC-CEM )
  • Claude Fischler, directeur de recherche émérite au CNRS (*) (TH) ( IIAC-CEM )
  • Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS ( IIAC-CEM )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

3e lundi du mois de 15 h à 17 h (salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 19 septembre 2016 au 19 juin 2017.

Le séminaire du Centre Edgar-Morin - IIAC, qui réunit les membres du Centre Edgar-Morin, tout en étant ouvert à tous ceux qui souhaitent y assister, est un séminaire dans lequel les doctorants et chercheurs du Centre Edgar-Morin présentent leurs recherches publiées et en cours ainsi que leurs projets collectifs. Il est un lieu d'échanges et de discussion des travaux menés. Une place importante est réservée aux doctorants pour qu'ils présentent leur travail de thèse. Les thématiques abordées sont celles du Centre Edgar-Morin : l'alimentation et le corps, l'environnement, les questions de mémoire et d'identité, la psychologie sociale, le numérique et l'audiovisuel. Ces six thématiques s'inscrivent dans trois des axes de l'IIAC : l'environnement, la culture et le pôle medias.

17 octobre 2016 : Kalynka Cruz-Stefani (doctorante), « Amour 3.0 : l'amour aux temps de l'Internet et du portable »
Ce travail a étudié les relations socioaffectives médiatisés par le cyberespace, en cherchant notamment à comprendre comment le cyberespace sert « d’outil » dans l’entretien ou la détérioration de ces relations, en se basant de manière générale sur la « Théorie de la Complexité »  pour établir une connexion entre la Complexité et le concept de Evolutionary Love de Charles Sanders Peirce. 

21 novembre 2016 : Fred Pailler, « Usages des catégories sexuelles, inscription en ligne et médiations sexuelles numériques »
Faire usage d'une plateforme dédiée à la rencontre ou aux pornographies requiert aujourd'hui une inscription, même minimale, dans les registres de celle-ci. Les catégories sexuelles (sexe, orientation sexuelle, statut relationnel) sont systématiquement invoquées lors de ces inscriptions, et suivant les plateformes, seront partie-prenante, mais de façons variées, dans la construction de l'expérience de navigation proposée aux abonné.e.s. En détournant la notion « d'orientation intime », développée dans un contexte non médiatisé par M. Bozon, il devient possible de faire une typologie des services proposés par les plateformes, de décrire les expériences de navigation en ligne et enfin de rendre tangible la façon dont éléments sexuels et éléments médiatiques sont étroitement imbriqués au sein de ce que l'on appellera des « médiations sexuelles numériques ».

16 janvier 2017 : Emmanuelle Lefranc, « Quand le lait perd de son naturel »
Il s'agira de présenter les premiers résultats d'un travail de thèse portant sur l'évolution des représentations des mangeurs concernant le lait de vache en France, avec une attention particulière portée à la mise en doute des bienfaits de sa consommation. La thèse propose une sociologie par l'alimentation des modes individuels d'expression de la critique sociétale et des tendances d'individualisation du militantisme. La présentation de ce jour expliquera comment  les démarches de conversions alimentaires, les modes de consommations du lait de vache en France et leurs représentations peuvent cristalliser ces problématiques qui traversent l'individu : individualité et gestion démocratique, modernité et spiritualité, science et éthique, homme et exploitation du vivant.

20 février 2017 : Yoann Moreau (洋安, Centre de recherche sur les Risques et les Crises (Mines ParisTech), Centre Edgar Morin IIAC-EHESS-CNRS), « Une marche au pays des protons, à Fukushima »
En mars 2011 la centrale nucléaire de Fukushima daiichi a lâché dans la nature des myriades d’éléments radioactifs. Depuis ce jour, le gouvernement japonais s’organise pour capturer ces dangereux matériaux, les enfermer hermétiquement dans des sacs plastiques parqués à ciel ouvert, en attendant de les interner dans des lieux encore à déterminer, certainement sous terre. L’entreprise est pharaonique et la chasse est plus compliquée qu’on ne l’aurait pensé car les « becquerels » (comme on les surnomme) ne sont pas fixes.
En mars et octobre 2016, une petite équipe de chercheurs (dont Yoann Moreau) s'est rendue en territoire contaminé afin de chercher à comprendre les logiques et techniques de cette traque. Yoann Moreau, aujourd’hui anthropologue mais physicien de formation, en revient déboussolé. À son retour, il remet le nez dans des ouvrages de physique atomique. Commence alors à se former dans son esprit un récit d’un nouveau genre, d’ampleur cosmologique.

15 mai : Luciana Backes, chercheure invitée au Centre Edgar Morin, Docteure en Education de Universidade do Vale do Rio dos Sinos UNISINOS (Brésil) et en sciences de l'éducation de l'université Lumière Lyon 2, Professeure de Centro Universitario La Salle UNILASALLE (Brésil) « Les processus d'apprentissage dans les espaces hybrides et ubiquitaires : le quotidien de l'éducation »

Résumé: Le travail vise à savoir comment les espaces de coexistence hybrides et ubiquitaires peuvent contribuer au quotidien de l’éducation émancipatoire et citoyenne. L’hybridation sous-entend plusieurs matrices, des mélanges de nature et de culture dans les actions et les interactions entre différents acteurs humains et non-humains, par le biais de présences plurielles légitimées. L'ubiquité fait d'être présent partout à la fois ou en plusieurs lieux en même temps, ou encore d'accéder à un lieu sens être là.

Les processus d'apprentissage actuels possèdent un caractère de continuité et de prolongement dans le temps et dans l’espace au travers des technologies numériques, qui favorisent le développement des processus d’enseignement dans les modalités présentielles et en ligne. Cette construction nous montre que l’hybridisme et l’ubiquité favorisent la configuration d’espaces de coexistence qui légitiment les enseignants, les étudiants et les espaces de l’école en lien avec la ville et ses socialités, sous la perspective de l’émancipation et de la citoyenneté.

19 juin : Abbie Reese, independent scholar and interdisciplinary artist

TITLE : After Chronique d'un été: A visual dialogue with cloistered nuns

SUMMARY : Since 2005, Abbie Reese has worked with a community of Catholic nuns who make a vow of enclosure, meaning the Catholic religious only leave their 14-acre gated campus (near Chicago) in case of emergency. Her film, Chosen (Custody of the Eyes) — 107 minutes, completed in 2017 — forms an intimate portrait of a young woman in the process of becoming a cloistered nun. Abbie interviewed “Heather” for six years as the woman considered a supernatural calling. Heather joined the monastery in 2011 and a year later, she was renamed “Sister Amata”. (Both names are aliases to reflect the nuns’ pursuit of anonymity.) Abbie was granted permission to lend the former blogger and painter a video camera, and to work with Sister Amata as a director works with a cinematographer, documenting her journey into monastic life with video diaries. Chosen focuses on the liminal phase of the cloistered nun in training undertaking the rites of passage toward full membership into a heterotopia. The nuns withdraw from the world, undertaking a life of prayer and penance and awaiting a reward in the afterlife. They say they are the spiritual “mothers of souls” and will not know the result of their lives of sacrifice until they die. Abbie received a Master of Fine Arts from the University of Chicago. She is author of Dedicated to God: An Oral History of Cloistered Nuns (Oxford University Press, 2014), which was reviewed by The New Yorker magazine: http://www.newyorker.com/books/page-turner/inside-the-cloister.

Intitulés généraux :

Centre : IIAC-CEM - Centre Edgar Morin

Renseignements :

Évelyne Ribert par courriel.

Niveau requis :

master.

Site web : http://www.iiac.cnrs.fr/rubrique2.html

Adresse(s) électronique(s) de contact : ribert(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 13 juin 2017.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]