Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Genre, féminismes et mobilisations collectives

  • Florys Castan-Vicente, doctorante en Histoire à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, CHS, ATER en STAPS à l'Université de Rouen, CETAPS ( Hors EHESS )
  • Bibia Pavard, maîtresse de conférences à l'Université Panthéon-Assas ( Hors EHESS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Alice Romerio, doctorante à l’Université Paris 8, Cresppa-Labtop. ( Hors EHESS )
  • Bérengère Savinel, doctorante en sociologie, Centre Maurice Halbwachs (équipe PRO) et LaSSP (ea 4175) Sciences Po Toulouse ( Hors EHESS, CMH )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er, 3e et 5e vendredis du mois de 9 h à 11 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 4 novembre 2016 au 5 mai 2017

Le séminaire permet de diffuser les savoirs et de présenter les recherches en cours sur les mouvements féministes et, plus généralement, sur le genre dans les mouvements sociaux. Il est organisé autour d'interventions de chercheur-e-s travaillant sur ces questions en sociologie, en histoire et en science politique. 

Programme :

4 novembre 2016 : Introduction

  • Marie Perrin (doctorante en sociologie, Université Paris 8, Cresppa-CSU) : « Être enseignante féministe dans le supérieur en France: une course d'obstacles d'hier à aujourd’hui ».
  • Sophie Rétif (post-doctorante, Université de Limoges, Geolab) : « Carrières militantes et division sexuelle du travail ».

18 novembre 2016 : Féminisme et communisme

  • Ioana Cirstocea (CNRS, CESSP, Paris) : « Féminisme et communisme : débats transnationaux sur l'expérience est-européenne ».
  • Alix Heiniger (Chargée de recherche, CRHIM-UNIL): «Les femmes communistes allemandes dans la lutte antinazie en Europe de l'Ouest et leur héritage en RDA ».

2 décembre 2016 :

Cette séance sera une séance spéciale, conjointe avec le séminaire : Analyser les données biographiques animé par Veronika Duprat-Kushtanina, Constance Perrin-Joly et Régis Schlagdenhauffen. Elle se déroulera avenue de France à l'EHESS, de 10h à 13h.

  • Magali Boumaza (Université Galatasaray Istanbul, SAGE UMR 7363 Strasbourg) : « Approcher biographiquement des militants du FN ».
  • Julie Pagis (CR CNRS, CERAPS) : « Articuler statistiques et récits de vie. le cas des incidences biographiques du militantisme en Mai 68 ».

16 décembre 2016 : Parcours lesbiens/ gouines et militantisme

  • Sarah Nicaise (postdoctorante, CreSCo/Université Toulouse III) : « Les conditions et les effets socio-biographiques de l'engagement "gouine" dans un groupe "Transpédégouine" : Saisir les parcours militants par les prismes du genre, de la sexualité et de la classe sociale ».
  • Lucas Monteil (doctorant en science politique, ATER, Université Paris 8, LEGS): « Trajectoires militantes lesbiennes à Pékin : engagements, opportunités, socialisation ».

6 janvier 2017 : Parcours professionnels et militants de féministes

  • Cécile Formaglio (archiviste-paléographe, docteur en histoire, conservatrice des bibliothèques au CNAM) : « Parcours d'une militante féministe devenue ministre : Cécile Brunschvicg (1877-1946) ».
  • Justine Zeller (doctorante en histoire contemporaine, Université Toulouse Jean Jaurès, FRAMESPA) : « Les incidences biographiques de l'engagement féministe : l'exemple des parcours professionnels des militantes du MLF toulousain ».

20 janvier 2017 : La vie privée dans l’écriture d’une biographie de féministe

  • Sylvie Chaperon (Université Toulouse Jean Jaurès, FRAMESPA, histoire contemporaine du genre) : « Beauvoir : une bisexuelle dans le placard? ».
  • Séverine Liatard (docteure en histoire/Paris I, productrice déléguée de la Fabrique de l'histoire): «Colette Audry : une vie intime romancée peut en cacher une autre».

3 février 2017 : Usages des biographies et récit de soi dans le militantisme féministe

  • Florys Castan-Vicente (doctorante en histoire, Université Paris 1, CHS, ATER, Université de Rouen, CETAPS) : « Parcours de sportives dans les argumentaires féministes de la Première vague ».
  • Marion Charpenel (Post-doctorante en sociologie, Centre Maurice Halbwachs, CNRS) : « Le rôle du récit de soi dans l'élaboration d'une mémoire collective féministe ».

3 mars 2017 : Genre, féminisme et syndicat

  • Eve Meuret-Campfort (docteure en sociologie,Centre Nantais de Sociologie (CENS), Université de Nantes) : « Ce que des ouvrières font du syndicalisme : des carrières militantes face aux attendus de classe et de genre de l'engagement syndical en monde ouvrier ».
  • Cécile Guillaume (Senior Lecturer, University of Roehampton) : « Ce que le genre fait à l'engagement syndical ».

17 mars 2017 : Genre, féminisme et partis politiques I

  • Ines Marie (docteure en sciences politiques) : « Analyser les trajectoires partisanes de cadres au prisme du genre : enjeux méthodologiques et pratiques pour trouver des femmes.. là où il y en a peu ».
  • Aicha Bourad, (postdoctorante en science politique, membre du LaSSP, IEP Toulouse) :  « L'engagement politique au féminin dans la campagne Bové 2007, entre émancipation et domination : "il a pourtant eu toute la nuit pour la convaincre" ».

31 mars 2017 : Genre, féminisme et partis politiques II

  • Vanessa Jérome (postdoctorante au LabEx TEPSIS-EHESS / CESSP, chargée de cours  à l'UPJV) : « Le féminisme des Verts/EELV : histoire d'une cause oubliée ? ».
  • Florence Johsua (maîtresse de conférences en science politique à l'Université Paris Ouest Nanterre, chercheuse à l'Institut des Sciences sociales du Politique (ISP)) : « Sexuation du pouvoir et rapports sociaux de sexe dans un parti politique de gauche radicale ».

21 avril 2017 : Conséquences biographiques de l’engagement féministe

  • Camille Masclet (doctorante en sociologie politique, Université de Lausanne (IEPHI- CRAPUL) et Université Paris 8 (CRESPPA-CSU)) : « Cesser de militer, demeurer féministe ? Les effets à long terme de la socialisation féministe chez les militantes de la deuxième vague ».
  • Projet Sombrero : Projet ANR Sombrero, équipe sur le féminisme (Lucie Bargel, Marie Cartier, Marie Charvet, Clémentine Comer, Olivier Fillieule, Helen Ha, Bleuwenn Lechaux, Camille Masclet, Eve Meuret-Campfort, Lydie Porée, Lucile Ruault, Lucia Valdivia) : « Analyser les devenirs des féministes de la deuxième vague dans cinq villes françaises : l’enquête Sombrero ».

5 mai 2017 : Conclusion

  • Je ne suis pas féministe mais..., film documentaire 52 min : Visionnage et débat avec les réalisatrices Florence Tissot et Sylvie Tissot
 

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous. 

Réception :

sur rendez-vous.

Niveau requis :

séminaire ouvert.

Adresse(s) électronique(s) de contact : castanvicente.florys(at)free.fr, aliceromerio(at)hotmail.fr, berengere.savinel(at)gmail.com

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 24 octobre 2016.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]