Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

  • Accueil
  • 2016-2017
  • Enseignements
  • Esclaves, affranchis et « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique : race et citoyenneté. De l'agentivité aux réparations

Esclaves, affranchis et « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique : race et citoyenneté. De l'agentivité aux réparations

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e mercredis du mois de 17 h à 19 h (salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris), première séance le 16 novembre ; puis séance le 23 novembre 2016 (à l'Université Paris-Diderot) ; séance du 14 décembre avancée au 7 décembre ; puis du 11 janvier 2017 au 14 juin 2017. La séance du 26 avril est reportée au 3 mai (même horaire, même salle)

Notre séminaire s’articulera cette année autour de la question de la place des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » dans l’espace public du monde atlantique. À compter de 1783, l’espace atlantique a été traversé par la question de la citoyenneté des affranchis et des anciens esclaves. Par exemple, libérant leurs esclaves lors de la Révolution américaine, certains des États des États-Unis leur avaient accordé une pleine citoyenneté, de même que la seconde République française en 1848. Quel a été le fondement de ces accessions à la citoyenneté (militaire et révolutionnaire) ? Pourquoi et comment a-t-on offert, limité, puis parfois repris, la citoyenneté aux anciens esclaves ? Comment la race et la citoyenneté se sont-elles combinées ? En quoi le républicanisme des révolutionnaires atlantiques était-il universel, en quoi offrait-il des libertés graduelles ?

Plus généralement, il s’agira de voir quelles ont été les modalités d'intervention dans l'espace public des esclaves, des affranchis et des « nouveaux libres » du monde atlantique. Comment envisager l'agentivité des sujets dans un espace de coercition ? Comment analyser les révoltes d'esclaves, de « libres de couleur » ou d'affranchis? Quels sont les modèles de contestations et les revendications exprimées par exemple à partir des sources judiciaires, des récits de planteur ? Les séances s’articuleront autour de ces problématiques en intégrant des débats historiographiques.

Par ailleurs, des séances de lecture de textes sur les indemnités et réparations au titre de l’esclavage atlantique et dans l’Océan Indien se feront en coordination avec les chercheurs du programme de l’ANR REPAIRS.

16 novembre 2016 : Miranda Spieler (The American University of Paris), Liberté, liberté trahie...Faire et défaire des citoyens français, Guyane 1780-1880 (Éditions Alma, 2016)

23 novembre 2016 (Université Paris Diderot, salle 209-2e étage, bâtiment Olympe de Gouges, 13 rue Albert Einstein 75013 Paris) : Charlotte de Castelnau L’Estoile (Université Paris Diderot) et Giacomo Ghedini (Université de Bologne - université Paris Diderot), « Église, Esclavage et Réparations : les termes d’un débat »

14 décembre 2016 : Nicola Frith (Université d’Edinburgh), « Réparation de l’esclavage : au delà des limites de la mémoire »

11 janvier 2017 : Romain Robinet (EHESS/CERMA), « La notion de race à l'épreuve de la guerre-monde (1937-1947) : regards mexicains »

25 janvier 2017 : Marie-Pierre Ballarin (IRD-URMIS), « Être citoyen après l’esclavage en Afrique de l’Est : l’exemple kenyan (XXe-XXIe siècles) »

8 février 2017 : Antonio de Almeida Mendes (Université de Nantes – CRHIA-CIRESC), « Histoires et parcours d’esclaves en Europe du Sud, XVIe-XIXe siècles »

22 février 2017 : Claudine Raynaud (Université Montpellier 3), Le Récit de Sojourner Truth (1850) : témoignage de l'esclavage dans l'État de New York ? (PURH, 2017)

8 mars 2017 : Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Diderot – LARCA-CIRESC), « L'Histoire de la Guinée, d'Anthony Benezet, première traduction du livre qui inspira la campagne britannique contre la traite des esclaves à la fin du XVIIIe siècle »

22 mars 2017 : Myriam Cottias (CNRS, CRPLC-CIRESC), Antonio de Almeida Mendes (Université de Nantes, CRHIA-CIRESC) et Céline Flory (CNRS/EHESS, CIRESC), présentation de l’ouvrage : Esclavages et subjectivités dans l’Atlantique luso-brésilien et français (XVIIe-XXe siècles) (dir. M. Cottias & H. Mattos, Open éditions books, 2016)

3 mai 2017 : Céline Flory (CNRS/EHESS - CIRESC), « "L’engagisme africain" au sein des mémoires familiales aux Antilles françaises »

10 mai 2017 : Myriam Cottias (CNRS, CRPLC-CIRESC), « Les indemnités à un niveau micro-local aux Antilles, XIXe siècle »

24 mai 2017 : Michaël Roy (Université Paris-Ouest Nanterre la Défense), « Publier et diffuser les récits d'esclaves américains 1830-1860 : esprit d'entreprise, agentivité, littérarité »

Aires culturelles : Atlantiques (mondes),

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Renseignements :

pour tous renseignements pratiques, contacter Nathalie Collain: mcollain(at)ehess.fr ou Céline Flory : celflory(at)gmail.com

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous uniquement. Contacter Myriam Cottias par courriel: mcottias(at)ehess.fr 

Niveau requis :

à partir du master 1. 

Site web : http://www.esclavages.cnrs.fr/

Adresse(s) électronique(s) de contact : mcollain(at)ehess.fr, celflory(at)gmail.com

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 19 avril 2017.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]